NOUVELLES

Saintes, Charente-Maritime: un wagon d'un train de marchandises déraille suite à une rupture d'essieu, aucun blessé

16/07/2013 06:55 EDT | Actualisé 14/09/2013 05:12 EDT
AFP

Dure loi des séries pour la SNCF. Après la catastrophe ferroviaire de vendredi en gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne), un wagon d'un train de fret transportant du gravier a déraillé mardi matin suite à une rupture d'essieu à quelque 150 mètres de la gare de Saintes (Charente-Maritime). Un incident qui n'a fait aucun blessé, mais qui entraîne de fortes perturbations sur les lignes au sud de la ville, a-t-on appris auprès de la SNCF.

"C'est une voiture d'un train de fret qui est sortie des voies. Un essieu s'est rompu et du coup elle s'est couchée sur la voie", a indiqué une porte-parole de la SNCF, en confirmant une information de France Bleu La Rochelle.

Selon Guy Rambeau, délégué du personnel CGT à Saintes, l'incident s'est produit au départ de Saintes. L'essieu aurait tapé sur au moins 200 mètres de voie, "cisaillant les boulons des éclisses" ces pièces métalliques reliant les rails entre eux. Un seul wagon s'est couché sur les 15 que compterait le train, a-t-il aussi déclaré.

L'incident entraîne de fortes perturbations sur les lignes au sud de la gare de Saintes, en particulier sur Saintes-Royan, assurée par autocar, des perturbations sur Bordeaux-Royan, et sur Angoulême-Saintes.