NOUVELLES

Panama : Cuba affirme que les armes à bord d'un navire nord-coréen lui appartiennent

16/07/2013 10:13 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

Le gouvernement cubain a affirmé mardi que les armes retrouvées à bord d'un navire nord-coréen arraisonné lundi à Panama lui appartenaient et qu'elles devaient être réparées avant de revenir dans l'île.

« À bord du navire concerné (le cargo Chong Chon Gang), étaient transportées 240 tonnes d'armes défensives obsolètes - deux missiles complets sol-air Volga et Pechora, neuf fusées en pièces détachées, deux avions de type Mig-21 et 15 moteurs pour ce type d'appareil - toutes fabriquées au milieu du siècle passé et qui devaient être réparées et revenir dans notre pays », a indiqué un communiqué du ministère cubain des Affaires étrangères lu à la télévision.

Le communiqué du ministère cubain a été publié 24 heures après que les autorités panaméennes eurent annoncé la découverte d'armes sur le bateau nord-coréen. L'inspection du navire qui provenait de Cuba s'est poursuivie mardi. Les autorités panaméennes y ont notamment découvert un radar pour missiles sol-air datant de l'ère soviétique, dissimulé sous des tonnes de sucre.

Le Panama a arraisonné le cargo parce qu'il soupçonnait d'abord la présence de drogue. Le président Ricardo Martinelli a expliqué qu'il y avait à bord 220 000 quintaux de sucre, mais « quand nous avons commencé à décharger [ce sucre], nous avons trouvé des conteneurs » dans lesquels cet équipement non déclaré a été découvert.

Le cargo Chong Chon Gang a été intercepté du côté Atlantique du canal et conduit au quai Manzanillo du port de Colon, à 80 kilomètres de la capitale, Panama. Il y est toujours amarré dans une zone à l'accès restreint.

PLUS:rc