BIEN-ÊTRE

Lancement mercredi de la chaîne internationale I24 News, basée en Israël

16/07/2013 12:08 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

La chaîne d'information internationale I24 news, basée en Israël et qui émettra en français, en anglais et en arabe, débutera ses programmes mercredi soir, a annoncé mardi à l'AFP son directeur Franck Melloul.

"Les programmes débuteront mercredi à 20H00 (17H00 GMT) avec l'édition du soir dans les trois langues", a-t-il déclaré, en précisant que pour ce premier journal, la chaîne diffuserait un reportage sur la rencontre à Rome entre le pape François et son ami d'enfance, le rabbin argentin Avraham Skorka.

"Notre mission est de couvrir l'actualité internationale avec un regard israélien, mais par le prisme de la diversité d'Israël", a affirmé M. Melloul, ancien directeur de la stratégie de l'Audiovisuel extérieur de la France.

"Cette chaîne a pour vocation d'apporter un autre regard sur Israël qui manque dans les chaînes d'information internationales. Il est temps qu'on entende une autre voix au Proche-Orient que celle d'Al-Jazeera", a-t-il ajouté.

Avec 150 journalistes locaux et 20 correspondants à l'étranger, I24 News est financée principalement par l'homme d'affaires franco-israélien Patrick Drahi, principal actionnaire en France de Numericable et patron en Israël du groupe Hot, un réseau de chaînes de TV et de téléphonie mobile.

Visible dans 300 millions de foyers en Europe, Afrique, et Asie dès son lancement, I24 News est installée dans un studio de 2.000 m2 sur le port de Jaffa.

Le journal du soir sera présenté en français par l'ancien rédacteur en chef du service des sports d'Europe 1, Jean-Charles Banoun, en anglais par Lucy Aharish, une journaliste arabe qui a travaillé pour les trois principales chaînes israéliennes, et en arabe par Nadine Hamed, ancienne journaliste de la télévision publique israélienne.

Ex-correspondant de la chaîne israélienne Channel 2 dans les Territoires palestiniens, Slimane al-Shafhe a pris la direction des programmes en arabe qui diffuseront 5 heures par jour dans un premier temps.

"C'est un défi important de pouvoir donner une nouvelle image de l'information sur Israël et la région en langue arabe", a-t-il déclaré à l'AFP.

mib/sst/cco