NOUVELLES

Irlande du Nord : les parlementaires rappelés

16/07/2013 09:08 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

Les parlementaires d'Irlande du Nord ont écourté leurs vacances estivales afin de rétablir l'ordre dans la province britannique après une quatrième nuit de violences confessionnelles.

Les traditionnels défilés de l'ordre d'Orange sont à l'origine de ces nouvelles violences en Irlande du Nord.

Des milliers de protestants membres de l'ordre d'Orange tiennent annuellement des défilés en mémoire de la victoire de Guillaume d'Orange sur les catholiques lors de la bataille de la Boyne, en 1690. Mais, les catholiques considèrent ces défilés comme une provocation, c'est pourquoi les autorités imposent des restrictions aux défilés.

Ainsi, les protestants ne peuvent défiler le long d'une route qui divise les deux communautés. Cette mesure, qui vise à éviter les heurts entre les deux communautés, en provoque toutefois d'autres. Des orangistes frustrés ont lancé, vendredi soir, des projectiles en direction des forces de l'ordre pour dénoncer l'interdiction de défiler le long de la route.

Les violences se poursuivent depuis vendredi. Des jeunes protestants ont affronté les forces de l'ordre, lundi soir, faisant 27 blessés au sein des forces policières. Quelque 1000 policiers ont été mobilisés pour contenir les manifestants.

Des manifestants catholiques ont également affronté les policiers dans le quartier populaire d'Adroyne, dans le nord de Belfast.

D'autres manifestations ont également eu lieu dans les villes nord-irlandaises de Newtownabbey, Antrim, Dungannon, Portadown et Londonderry.

Les policiers ont arrêté 60 personnes depuis le début des affrontements pendant que 71 des leurs étaient blessés.

PLUS:rc