DIVERTISSEMENT

Gala Juste pour rire : Éric Salvail, complètement branché

15/07/2013 10:57 EDT | Actualisé 15/07/2013 10:58 EDT
courtoisie

Éric Salvail ouvrira ce soir la ronde des galas Juste pour rire avec une soirée consacrée à la technologie. Réseaux sociaux, nouveaux modes de communication, appareils intelligents et autres gadgets à la mode seront scrutés à la loupe par l’animateur et ses invités, dans une fête de 90 minutes qu’on promet haute en couleurs. Probablement l’un des seuls spectacles du festival où les gens du public seront conviés à ouvrir leur téléphone cellulaire en début de prestation.

Pour Jean-François Blais, metteur en scène du gala et grand ami d’Éric Salvail, il ne fait nul doute que les Québécois sont d’incomparables pitonneux. D’ailleurs, son équipe et lui ont fait grand usage de leurs joujoux 2.0 pour mener à bien la mise sur pied de leur happening.

« Éric est le premier des maniaques de la technologie, indique le créateur. D’avoir toute son attention pendant une réunion de production, c’est impossible. C’est le festival du texto, de Twitter. Il nous envoie des e-mails personnels pendant les meetings! »

« Entre nous, on communiquait également par Skype pendant la préparation du gala. La technologie nous a réunis pendant tout le processus. »

Non conventionnel

Sans vouloir dévoiler d’éléments précis de son événement, Jean-François Blais laisse miroiter que les spectateurs en auront plein la vue et vogueront du rire à l’étonnement. Lise Dion, Réal Béland, Marie-Lise Pilote, Maxim Martin, les Denis Drolet, Guy Jodoin, Pierre-Bruno Rivard et même Michel Louvain viendront apporter leur grain de sel et parler de leur rapport aux tablettes électroniques et autres jouets tendance. Jean-François Blais précise toutefois que l’ensemble ne s’avèrera pas un simple enchainement de numéros de stand up, et que les textes livrés par les différents humoristes seront tous originaux. Lui-même réalisateur à la télévision, l’homme aime le rythme et ne lésine sur aucun moyen pour épater la galerie. Vedette du petit écran, Éric Salvail apporte lui aussi ce bagage d’homme-orchestre, habitué des grands plateaux et des revirements spontanés. On devine que plusieurs personnalités connues effectueront des apparitions inattendues pendant la présentation. Bref, il y aura beaucoup de crémage sur le gâteau, et on ne comptera pas les calories.

« On aime beaucoup la surprise, mentionne Blais en guise d’amuse-gueule. C’est dans notre culture d’équipe qui vient de la télé, des variétés. On voulait amener des artistes qu’on ne s’attend pas nécessairement à voir là, mais qui avaient envie de participer. Ce sera un grand show de variétés, mais pas obligatoirement avec de la danse ou de la chanson. Ce sera musical, mais toujours dans l’esprit de faire rire. »

« Personnellement, j’aime avoir de tout. Que ce soit dans le nombre de figurants ou de danseurs, dans les trucs pyrotechniques ou les effets spéciaux, je veux que ce soit varié. Je suis un peu fatiguant pour la personne qui tient le budget! (rires) ».

Et Lac-Mégantic ?

Évidemment, la dernière semaine de répétitions des artisans de tous les galas Juste pour rire a été teintée du drame qui a secoué la municipalité de Lac-Mégantic, le 6 juillet dernier. Alors que les suites du déraillement de train défraient toujours les manchettes, les têtes d’affiche du festival ont la lourde tâche de dérider la population, sans toutefois nier la gravité des événements. Impossible et inconcevable de rire d’une telle tragédie, mais, en même temps, peut-on faire abstraction d’un fait aussi important de l’actualité du moment, lorsqu’on concocte un tel rendez-vous rassembleur?

« C’est sûr qu’on a relu nos textes, juste au cas, spécifie Jean-François Blais. Mais je ne me suis jamais posé la question à savoir si on devrait en parler ou pas. On n’avait pas envie d’en faire un traitement. »

« Mais, est-ce que c’a marqué notre dernière semaine de préparation? Tout à fait. Quand on est arrivés, lundi dernier, on était tous dans un autre mood. On a l’impression que le Festival Juste pour rire arrive dans un bon moment. Ce changement d’atmosphère va faire du bien à tout le monde », estime l’homme de confiance d’Éric Salvail.

Le Gala branché, animé par Éric Salvail, se tient ce lundi, à 18h30 et 21h30, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Pour informations : www.hahaha.com.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques artistes présents au Festival Juste pour rire 2014