NOUVELLES

Nucléaire : Pour Nétanyahou, l'Iran approche de la « ligne rouge »

14/07/2013 03:13 EDT | Actualisé 12/09/2013 05:12 EDT

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a estimé dimanche que l'Iran s'approchait de la « ligne rouge » qu'il a fixée concernant le programme nucléaire mené par la république islamique.

Téhéran poursuit ses activités d'enrichissement d'uranium et travaille à la construction de missiles balistiques intercontinentaux qui devraient lui offrir une capacité nucléaire militaire, a déclaré Nétanyahou sur la chaîne américaine CBS.

Devant les Nations unies, le chef du gouvernement avait dessiné en septembre une ligne rouge barrant une bombe afin de signifier son refus de voir l'Iran se doter de l'arme atomique.

Il estimait alors que les Iraniens pourraient avoir produit suffisamment de matériel fissible pour fabriquer une bombe au milieu de l'année 2013.

« Ils n'y sont pas encore, mais ils s'en approchent et il faut les arrêter », a déclaré Nétanyahou.

Selon lui, les sanctions imposées à l'Iran par les Occidentaux doivent être accentuées et appuyées par la menace d'une option militaire crédible.

Depuis plusieurs années, l'État hébreu laisse entendre qu'il pourrait intervenir militairement contre l'Iran si les sanctions et la diplomatie ne parviennent pas à convaincre Téhéran de renoncer à ses ambitions nucléaires.

Israël estime qu'il est indispensable d'instaurer une menace militaire contre la république islamique et de déterminer au-delà de quel seuil ce programme nucléaire ne pourra plus être mené.

« Je pense qu'il est important de noter qu'Israël ne peut pas permettre que cela se produise. Nous nous trouvons plus près que les États-Unis, nous sommes plus vulnérables et de ce fait nous devons régler cette question de savoir s'il faut stopper l'Iran avant que les États-Unis le fassent », a-t-il expliqué.

Reuters

PLUS:rc