NOUVELLES

Les journalistes français enlevés en Syrie seraient vivants

14/07/2013 05:54 EDT | Actualisé 13/09/2013 05:12 EDT

Les deux journalistes français portés disparus depuis plus d'un mois en Syrie sont vivants, a déclaré dimanche sur Europe 1 le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

À la question de savoir si les journalistes étaient toujours en vie, le ministre a répondu par l'affirmative : « Oui, on a tous les éléments qui permettent de le penser. »

« Tous les efforts sont faits pour que les conditions de leur libération puissent être mises en oeuvre très rapidement », a ajouté Jean-Yves Le Drian.

« Je pense à eux et aux autres otages français, a-t-il poursuivi. On sait qu'ils sont en vie et on multiplie les démarches. Pour l'intérêt de tous, en particulier de ces deux- là, je ne dirai rien de plus. »

Les deux captifs, le reporter Didier François et le photographe Édouard Elias, travaillent pour Europe 1. Ils ont été enlevés le 6 juin dernier dans la région d'Alep. Leurs
familles ont été reçues lundi dernier par François Hollande.

Outre les deux journalistes, quatre Français, soit Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret, ont été enlevés le 16 septembre 2010 au Niger par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

Un autre otage français, Serge Lazarevic, enlevé en novembre 2011 à Hombori (nord-est du Mali), reste également détenu par AQMI.

Aux cinq otages détenus par AQMI s'ajoutent deux autres Français : Gilberto Rodriguez Leal, enlevé le 20 novembre 2012 au Mali, et Francis Collomp, enlevé le 19 décembre 2012 au Nigeria.

PLUS:rc