NOUVELLES

Lac-Mégantic : deux autres corps extirpés des décombres

14/07/2013 01:56 EDT | Actualisé 13/09/2013 05:12 EDT

Les dépouilles des 34e et 35e victimes de la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic ont été retirées des décombres, a indiqué la Sûreté du Québec dimanche après-midi, pendant que les fouilles se poursuivent dans des conditions extrêmement difficiles.

La chaleur accablante et les émanations toxiques des résidus de pétrole forcent les intervenants à se relayer aux 15 minutes pour éviter les coups de chaleur.

Un travailleur qui s'affairait à pomper le pétrole de l'un des wagons dans la « zone rouge » a d'ailleurs subi un malaise. Il a dû être transporté à l'hôpital, où son état est jugé stable. Trois pompiers ont aussi été blessés. Ils ont été traités sur le site de l'accident pour des abrasions.

« Pour les gens qui travaillent sur les lieux, c'est sûr que c'est très demandant », a affirmé Ann Mathieu, porte-parole de la SQ. « On a des gens qui sont très en forme, mais ça reste des personnes comme vous et moi qui ont besoin de relève pour pouvoir continuer les recherches. »

Démolitions préventives

Les autorités ont démoli dimanche deux structures, des pans de murs qui étaient restés debout dans la « zone rouge », afin de faciliter l'enquête et les recherches de victimes.

Ces structures faisaient partie de bâtiments commerciaux à proximité du Musi-Café. L'opération permettra aux pompiers d'entrer à l'intérieur des bâtiments, où l'on s'attend à retrouver des corps. Quinze victimes manquent toujours à l'appel.

La démolition. a été précédée de trois coups de sifflet. Les structures ont été détruites en quelques minutes au moyen de pelles mécaniques. Aucun explosif n'a été utilisé, a expliqué en point de presse le lieutenant Michel Brunet , de la Sûreté du Québec (SQ).

Les pompiers, les policiers et une firme experte en démolition de la ville d'Ottawa ont participé à l'opération.

600 000 litres de pétrole extraits du site

Pendant ce temps, des équipes d'experts continuent de pomper le pétrole qui s'est échappé des 73 wagons. Jusqu'ici, 600 000 litres de pétrole ont été extraits du site, soit 400 000 litres de brut et 200 000 litres de résidus extraits de la rivière, du lac et des égoûts.

La Montreal, Maine & Atlantic Railway (MMA), propriétaire du train, estime avoir perdu 6,5 millions de litres de pétrole.

On ignore la quantité de pétrole exacte qui reste à être pompée des wagons. Un fait encourageant, toutefois : le ministère de l'Environnement est confiant d'avoir endigué le pétrole qui s'écoulait vers la rivière Chaudière.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic