Des visages marqués et des regards lourds de sens. C'est notamment ce qui frappe dans les portraits de sans domicile fixe du photographe anglais Lee Jeffries. De Londres à Paris, de Los Angles à Rome, cet autodidacte a parcouru les grandes agglomérations pour aller à la rencontre de ces personnes qui pour beaucoup sont parfois invisibles.

"Je ne peux pas changer la vie de ces gens", a expliqué Lee Jeffries au Time Magazine. "Je n'ai pas de baguette magique, mais cela ne signifie pas que je ne peux pas les prendre en photos et essayer de sensibiliser et d'attirer l'attention sur leur sort". Si le photographe commence à être reconnu dans la profession, ses projets sont encore auto-financés, expliquent nos confrères du HuffPost américain.

Loading Slideshow...

Certains des portraits de Lee Jeffries sont disponibles à la vente sur le site Yellow Corner et vous pouvez également suivre son travail sur son compte Twitter @Lee_Jeffries.