DIVERTISSEMENT

Juste pour rire : le Terra Karnaval célèbre Félix Leclerc

13/07/2013 06:41 EDT | Actualisé 12/09/2013 05:12 EDT
Marie-Josée Roy

On a rendu hommage à Félix Leclerc il y a quelques semaines, aux FrancoFolies de Montréal, avec le spectacle Les chants d'amour de Félix, mais le poète de l'île d'Orléans revivra également pendant le Festival Juste pour rire avec Le petit bonheur... en parade, le défilé qui donnera le coup d'envoi à la grande fête du rire, ce soir. Le chansonnier aura également droit à un clin d'œil quotidien sur la scène Vidéotron, grâce au rassemblement Le Grand Bisou du bal de Bozo. L'inoubliable artiste, qui aurait célébré ses 100 ans en 2014 et dont on soulignera le 25e anniversaire du décès le 8 août prochain, n'aura jamais semblé si présent que dans les deux prochaines semaines.

Ce samedi, sur le coup de 20h30, 1000 personnes issues de divers arrondissements montréalais chanteront et danseront dans les rues du quadrilatère du Quartier des spectacles au son des airs marquants de Félix Leclerc. Chaque quartier (Montréal-Nord, Ahuntsic-Cartierville, Outremont, Hochelaga-Maisonneuve, Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, Vaudreuil-Dorion, Ville-Marie et Rosemont-La Petite-Patrie) aura son propre tableau, qui reproduira un aspect important de la vie de l'auteur-compositeur-interprète. Certains textes seront adaptés dans des rythmes africains ou de tango, complètement à l'opposé des sonorités des chansons de Félix que l'on connaît. Acrobates et marionnettes géantes seront également du parcours.

Puis, chaque soir, à 21h, jusqu'au 20 juillet, Le Grand Bisou du bal de Bozo réunira tour à tour les groupes ayant pris part à la parade pour une prestation axée autour du personnage de Bozo (une créature de nylon de 23 pieds de hauteur, montée sur une légère structure de carbone et activée par huit marionnettistes). Les troupes de performeurs de rue Les Passagers et Glissendo, des chanteurs de Star Académie et La voix, de même que Diane Tell et Chloé Sainte-Marie, entonneront des morceaux de Félix. On inventera alors une suite à l'histoire de Bozo, qui, dans la célèbre chanson, n'est jamais parvenu à rencontrer son amoureuse. Sur scène, il la retrouvera, et le tour de piste se conclura par un charmant baiser, d'où le titre de l'ensemble.

C'est l'artiste visuelle Danielle Roy et son organisation du Terra Karnaval qui orchestrent Le petit bonheur... en parade et Le Grand Bisou du bal de Bozo. Les deux concepts ont été inspirés en grande partie par le spectacle de la Franco Fête, J'ai vu le loup, le renard, le lion, qui a eu lieu le 13 août 1974 sur les Plaines d'Abraham, à Québec. Félix Leclerc y tenait la vedette avec Gilles Vigneault et Robert Charlebois. Ce dernier agit d'ailleurs à titre de parrain de l'œuvre 2013 du Terra Karnaval.

Un « joli sujet »

Fascinée par les fêtes populaires d'un peu partout dans le monde, Danielle Roy a fondé le Terra Karnaval en 2007, en effectuant d'abord un échange avec un carnaval de Nantes dont elle avait assuré la direction artistique. Les chars qui avaient déambulé dans la ville française s'étaient transportés jusqu'ici, et la manifestation, qui portait sur les grands personnages de l'humour, avait ouvert la 25e édition du Festival Juste pour rire. Depuis, le Terra Karnaval fait toujours partie de la programmation de l'événement estival, et Danielle Roy définit ses rendez-vous urbains comme des « olympiques de l'art ».

Cette année, avec le 100e anniversaire imminent de Félix Leclerc, et les vingt-cinq ans de sa disparition, l'idée de tendre un coup de chapeau à cette figure mythique de notre culture s'imposait naturellement.

« C'est un joli sujet, a indiqué l'âme du projet. Plus j'y travaille, plus j'aime Félix Leclerc. J'ai tellement écouté ses chansons dans les derniers mois! Je suis contente de faire partager son œuvre à la population, à ceux qui le connaissent, et de le faire découvrir à ceux qui ne le connaissent pas. »

Sa fille émue

Nathalie Leclerc, fille de Félix, sera bien sûr présente samedi soir lorsque le Terra Karnaval se mettra en branle. Impliquée de près dans l'entreprise, la jeune femme a notamment contribué en fournissant des pistes sonores de la voix de son papa.

« J'ai hâte en tabarouette, a-t-elle rigolé. Je serai là avec mes enfants. Je ne peux pas parler pour mon père, mais je pense qu'il serait très touché de voir que, même 25 ans après sa mort, on parle encore autant de lui. Son œuvre, à elle seule, peut le rendre éternel, mais d'ajouter cette petite touche, pour qu'on se souvienne de lui, je trouve que ça apporte énormément. »

Celle qui consacre sa vie à perpétuer la mémoire de l'auteur de ses jours - elle a d'ailleurs laissé entendre que de très gros projets seront mis sur pied, l'an prochain, pour commémorer ses 100 ans - se réjouit que Danielle Roy et sa bande aient bricolé un happening qui ressemble réellement à Félix.

« De faire une grosse parade dans les rues de Montréal, de sortir mon père de l'île d'Orléans, de l'amener dans le Quartier des spectacles, d'approcher la jeunesse, c'est merveilleux et différent. C'est bien de faire des spectacles et des albums, mais j'aimais l'idée que ça soit autre chose. Danielle est venue me rencontrer en mars pour m'expliquer son idée, et j'ai été enchantée. »

Pour plus d'informations sur le Terra Karnaval et le Festival Juste pour rire, on consulte le www.hahaha.com.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques artistes présents au Festival Juste pour rire 2014