NOUVELLES

Un député fédéral s'intéresse à des élections controversées dans une réserve indienne

12/07/2013 07:20 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT

Les récentes élections dans une réserve du nord de la Saskatchewan retiennent l'intérêt d'un député à Ottawa.

La semaine dernière, la bande indienne Ahtahkakoop a choisi un nouveau conseil de bande.

Mais certains membres de la Première Nation soutiennent que le processus a manqué de transparence.

Le député fédéral Rob Clarke, qui représente le nord de la province, dit, par voie de communiqué, avoir rencontré une trentaine de membres de la bande dimanche dernier qui lui ont fait part de leur frustration.

Ils lui ont aussi remis une pétition de 400 signatures qui dénonce le manque de transparence dans le processus électoral.

Problème étendu au pays

Rob Clarke estime que le manque de transparence dans le processus électoral est « un problème récurrent qui existe dans plusieurs réserves indiennes à travers le pays ».

Le député est d'avis que cette situation pourrait être évitée si le projet de loi sur les élections au sein de Premières Nations (S-6), qui vise à améliorer le système électoral prévu dans la Loi sur les Indiens, avait déjà été adopté.

Le professeur en études autochtones à l'Université de la Saskatchewan, Robert Innes, reconnaît que la Loi sur les Indiens a besoin de certaines réformes.

Il croit toutefois que le gouvernement n'a pas suffisamment consulté les Premières Nations en préparant son projet de loi, pour qu'il puisse vraiment régler le problème de transparence.

Selon l'universitaire, Rob Clarke profite des élections controversées à Ahtahkakoop pour faire un coup de publicité pour le projet de loi.

Le projet de loi S-6 est devant la Chambre des communes et pourrait être adopté cet automne.

Réaction du conseil de bande aux allégations

Le conseil de bande soutient que les élections ont eu lieu en bonne et due forme et qu'elles se sont déroulées sous la surveillance d'un représentant du ministère fédéral des Affaires autochtones et Développement du Nord.

Les membres du conseil de bande avouent être frustrés de l'intervention de Rob Clarke.

L'administrateur de la bande, Austin Ahenakew, dit que le conseil n'a pas vu la pétition et que le député Rob Clarke n'a contacté ni le chef ni les conseillers pour leur en parler, même s'il a visité la réserve la fin de semaine dernière.

PLUS:rc