NOUVELLES

Des milliers de personnes aux funérailles du soldat tué en pleine rue à Londres

12/07/2013 10:01 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT
ITV

LONDRES - Le premier ministre britannique s'est joint à des milliers de personnes endeuillées, vendredi, pour les funérailles du soldat tué en plein jour à Londres par de présumés extrémistes islamistes.

Lee Rigby, âgé de 25 ans, a été poignardé à mort le 22 mai dans une rue de Londres, près de sa caserne militaire. Le meurtre avait choqué les Britanniques et une grande partie du monde.

Les proches du soldat ont été accueillis par les applaudissements du public aligné dans les rues autour de l'église de Bury, dans le nord-ouest de l'Angleterre, où des soldats du régiment royal des fusiliers ont tenu une garde d'honneur durant la nuit.

La veuve du soldat, Rebecca, est entrée dans l'église avec le petit garçon du couple, Jack, âgé de deux ans. L'enfant portait un t-shirt où il était écrit: «Mon père, mon héros». Les parents et les soeurs du soldat étaient en larmes.

Le maire de Londres, Boris Johnson, faisait partie des responsables publics présents dans l'assistance.

Le service funèbre s'est déroulé en privé afin de respecter la volonté de la famille, mais il a été diffusé par haut-parleurs à l'intention des centaines de citoyens anonymes massés dans la rue devant l'église.

Le commandant de Lee Rigby, le lieutenant-colonel Jim Taylor, a déclaré que le soldat était «extrêmement populaire» et «vraiment charismatique».

«Être avec Lee, c'était être à l'endroit où il y avait le plus de plaisir, au centre de bons moments et de beaucoup d'espièglerie», a déclaré M. Taylor durant l'éloge funèbre. «Lee savait comment détendre l'atmosphère. Il pouvait illuminer une salle en un moment et, aux dires de tous, vider une piste de danse en quelques secondes si une chanson de Whitney Houston jouait.»

Plus tôt vendredi, Rebecca Rigby avait exprimé sa gratitude pour tous les messages de soutien reçus depuis l'attaque.

«Il y a eu tellement de gens gentils et généreux», a-t-elle déclaré lors d'une entrevue avec plusieurs médias avant les funérailles. «C'est vraiment horrible de devoir vivre une chose pareille pour réaliser à quel point il y a beaucoup de gens bons.»

Le procès des deux hommes accusés en lien avec la mort du soldat, Michael Adebolajo, 28 ans, et Michael Adebolawe, 22 ans, devrait commencer le 18 novembre.

INOLTRE SU HUFFPOST

(GRAPHIC WARNING) Woolwich attack: Lee Rigby Murder