NOUVELLES

Vrai test pour la défense

11/07/2013 07:42 EDT | Actualisé 10/09/2013 05:12 EDT

Un demi offensif capable de changer un match et un quart réserviste qui n'a rien d'une roue de secours : les Stampeders (1-1) offrent des défis à la mesure de l'unité défensive des Alouettes, brillante depuis le début de la saison.

Les Alouettes (1-1) devront contrer le joueur canadien par excellence de la dernière saison en John Cornish, vendredi, au stade Percival-Molson.

Cornish a été de loin le porteur de ballon le plus efficace de la Ligue canadienne en 2012 avec 1457 verges de gain. Il a amorcé la campagne 2013 avec des trottes totalisant 172 verges et 2touchés face aux Lions avant d'être limité à 42 verges par les Roughriders la semaine dernière.

« Nous devons respecter leur course. Nous savons qu'ils courront. Et ils tenteront de nous surprendre avec des feintes de course. Nous sommes au courant, reste à faire le travail », tranche le secondeur Shea Emry.

La défense des Alouettes a excellé contre les Blue Bombers. Mais les Winnipégois ne misent pas sur la même puissance offensive que les Stampeders.

Glenn remplace Tate

Ces derniers seront également bien servis par la voie des airs, même si leur quart numéro un Drew Tate souffre d'une élongation musculaire à un bras.

Kevin Glenn a 12 saisons d'expérience dans la LCF. En 2012, il a d'ailleurs amassé 4220 verges de gains aériens au volant de l'attaque albertaine.

« La seule différence entre les deux, c'est l'âge (Tate a 28 ans, Glenn en a 34), estime le demi défensif Jerald Brown. Glenn est un quart numéro un dans cette Ligue. Il ne constitue pas un recul pour eux. »

John Bowman voit quant à lui une différence qui influencera son travail d'ailier défensif.

« Tate court plus. Glenn lit bien les couvertures défensives. Il évite la pression et est un des quarts les plus rapides pour décocher ses passes », analyse Bowman.

Les joueurs des Alouettes voudront être aussi agressifs que lors des deux premiers matchs, durant lesquels ils ont provoqué un total de huit revirements (quatre échappés et quatre interceptions).

« Les gars se concentrent sur cet aspect spécifique cette année, reconnaît le secondeur Shea Emry. Pour être honnête, ces revirements nous sont venus assez aisément. On doit travailler plus dur encore. La semaine dernière, on en a créé en début de match, mais nous devons en provoquer tout au long du match. »

Jerald Brown non plus ne se satisfait pas de ces bons résultats. « Nous avons des choses à améliorer. Nous devons établir notre nouvelle identité. Depuis quelques années, les gens reconnaissent notre attaque, mais ne semblent pas donner à notre défense tout le crédit qu'elle mérite. »

Changement à la ligne à l'attaque

La ligne à l'attaque des Alouettes, une des meilleures de la Ligue, a connu des ratées. Elle a donné 11 sacs du quart. C'est toutefois une blessure à Andrew Woodruff, blessure dont la nature n'a pas été dévoilée, qui force Dan Hawkins à remanier son unité. Michael Ola remplacera Woodruff comme garde à gauche.

« Il s'agira de lui donner un excédent d'informations pour qu'il sache exactement où il va à chaque jeu, explique le centre Luc Brodeur-Jourdain. Depuis le début de la semaine, il a très bien fait à l'entraînement. »

Outre cette rotation de personnel, c'est un changement d'attitude que les joueurs de l'attaque des Alouettes ont adopté cette semaine pour remédier aux difficultés éprouvées contre les Blue Bombers.

Du stade Percival-Molson à Lac-Mégantic

Les Alouettes recueilleront les dons de leurs partisans à l'entrée du stade pour venir en aide aux sinistrés de la tragédie du Lac-Mégantic.

« Je n'ai pas été personnellement touché par cet incident, mais j'ai des amis et anciens coéquipiers qui ont de la famille et des amis là-bas, explique le secondeur Nicolas Boulay. C'est assez incroyable comme tragédie. »

« Des membres de famille et ma copine vont ramasser des fonds avant le match. Personnellement, je souhaite aider, que ce soit avec de l'argent ou même physiquement. »

PLUS:rc