NOUVELLES

Pipelines Montréal-Portland abandonne son projet de station de pompage à Dunham

11/07/2013 04:46 EDT | Actualisé 09/09/2013 05:12 EDT

Les habitants de Dunham viennent de remporter une victoire dans leur affrontement avec la compagnie Pipelines Montréal-Portland (PMPL), qui souhaite inverser la direction du flux de pétrole d'un de ses pipelines pour envoyer du pétrole venant de l'Alberta vers Portland.

Selon Réjean Saint-Pierre, vice-président de la Commission de protection du territoire agricole, PMPL a décidé de se désister du dossier concernant sa demande pour construire une station de pompage pétrolière à Dunham, un projet qui aurait permis de donner de la pression au pétrole pour qu'il puisse passer par le mont Sutton.

Ce désistement n'est peut-être par étranger à un jugement rendu par la Cour du Québec en février dernier. La Cour avait statué que pour aller de l'avant, la compagnie doit démontrer la nécessité de construire la station de pompage à Dunham, tant sur le plan financier que technique, devant la Commission de protection du territoire agricole.

Les résidents et élus à l'origine de cette bataille juridique craignaient que l'inversion du flux et l'augmentation des volumes décuplent la pression à l'intérieur des tuyaux et, par le fait même, les risques d'accidents et de déversements.

Le fait que PMPL renonce à construire une station de pompage à Dunham ne signifie toutefois pas qu'elle abandonne l'idée de renverser la direction du pipeline.

En revanche, le projet d'inversion de PMPL n'a toujours pas été déposé devant l'Office national de l'énergie. Le seul projet d'inversion du flux de pétrole actuellement à l'étude par l'Office est celui d'Enbridge, la plus importante entreprise de pipeline de gaz et de pétrole au Canada.

Avec des informations de Denis-Martin Chabot

PLUS:rc