NOUVELLES

Les ventes de livres en 2012 ont reculé de 4 % au Québec par rapport à 2011

11/07/2013 09:14 EDT | Actualisé 10/09/2013 05:12 EDT
Alamy

QUÉBEC - Les ventes de livres neufs ont diminué l'an dernier au Québec puisque leur valeur est passée de 707 millions $ en 2011 à 678 millions $ en 2012, une baisse de 4,1 pour cent.

Ce recul annuel est le troisième de suite selon ce que révèle l'Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ) de l'Institut de la statistique du Québec.

Le repli de 2012 est attribuable en grande partie à la diminution de 16,2 pour cent des ventes des éditeurs aux particuliers et aux collectivités, ainsi qu'à la baisse de 1,6 pour cent des ventes des librairies.

Les ventes des grandes surfaces et autres points de vente ont pour la part régressé de 0,8 pour cent.

Cependant, l'Observatoire révèle que la période 2008-2012 a été marquée par la progression des librairies à succursales. Avec une croissance annuelle de 1,8 pour cent, en moyenne, ces ventes représentent maintenant 51,4 pour cent du marché de la vente en librairie. Cette part était de 46,4 pour cent en 2008.

De leur côté, les librairies indépendantes, sans les librairies en milieu scolaire, affichent une baisse annuelle moyenne de 4,2 pour cent de leurs ventes de livres au cours de la même période, tandis que leur part de ce marché est passée de 31,9 à 27,7 pour cent.

-