NOUVELLES

Lac-Mégantic : le conducteur du train est suspendu par MMA

10/07/2013 02:26 EDT | Actualisé 08/09/2013 05:12 EDT

Le conducteur du train accidenté de Lac-Mégantic, Tom Harding, a été suspendu par la compagnie ferroviaire Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA). Le patron de MMA, Edward Buckhardt, le tient en partie responsable de l'accident qui a coûté la vie à au moins 15 personnes.

Selon M. Burkhardt, c'était la responsabilité de cet employé d'appliquer les freins mécaniques lorsque la locomotive était immobilisée à Nantes, avant que ne surviennent le déraillement et l'explosion fatale dans la nuit de vendredi à samedi, à Lac-Mégantic.

« Pourquoi est-il suspendu? Je pense qu'il a fait quelque chose de mal. Il nous disait qu'il avait appliqué 11 freins à main mais il semble que ce n'est pas le cas », a-t-il dit en conférence de presse à Lac-Mégantic, où il a été accueilli par des résidents en colère, mercredi.

« Je peux conclure que les freins n'étaient pas appliqués sans quoi il n'y aurait pas eu d'accident », a-t-il ajouté.

« Le conducteur a été suspendu. Il ne travaille plus. Nous ne congédions pas les employés comme ça, ça doit passer par un processus avec le syndicat. Mais il n'est plus payé et je ne crois pas qu'il retravaillera pour nous, c'est mon opinion. Le fait est qu'il est maintenant sous la responsabilité des policiers. Il n'est pas en détention, mais les policiers ont parlé de le traduire en justice », a affirmé M. Burkhardt.

Le patron de MMA a aussi nié avoir parlé de sabotage ou avoir injustement blâmé le service des incendies de Nantes.

« Tout de suite après les événements [à Nantes], notre personnel a vu que des disjoncteurs avaient été fermés dans la cabine. Alors ils ont dit que quelqu'un avait trafiqué la locomotive. Comment définir trafiquer? Quelqu'un a joué avec les circuits. On a appris par la suite que c'était le service des incendies. Est-ce qu'ils l'ont fait expressément? Non, ils ont fait ce qu'ils pensaient être nécessaire. C'était un facteur causal. Est-ce qu'on les tient responsables? Non! » a-t-il affirmé lors du point de presse.

La nuit du drame, le conducteur, Tom Harding, était venu prêter main-forte aux pompiers de Nantes qui avaient éteint un incendie dans la locomotive, alors que le convoi était arrêté en gare. Le conducteur avait quitté les lieux et dormait à quelques kilomètres de là.

Un peu plus tard, le convoi s'est mis à rouler tout seul en direction de Lac-Mégantic, où il a déraillé, produisant une gigantesque explosion qui a rasé une trentaine de bâtiments du centre-ville.

http://www.radio-canada.ca/sujet/lac-megantic Consultez notre section spéciale.

PLUS:rc