NOUVELLES

Inondations à L'Ancienne-Lorette : les sinistrés s'impatientent

10/07/2013 03:49 EDT | Actualisé 08/09/2013 05:12 EDT

Plus d'un mois après les pluies diluviennes qui ont inondé une centaine de résidences de L'Ancienne-Lorette, les sinistrés sont toujours en attente de réponses.

Plusieurs propriétaires sont prêts à reconstruire, mais n'ont pas encore obtenu le feu vert des autorités ou l'aide nécessaire pour le faire. C'est notamment le cas du sinistré Michel Salvetat, dont le sous-sol a été ravagé par l'inondation du début juin et qui attend un chèque de la Sécurité publique pour entreprendre les travaux.

« On aimerait ça que ça soit fait tout de suite pour recommencer à avoir une vie normale. J'aimerais être en vacances ailleurs qu'ici, mais on ne peut pas demander la lune », lance-t-il.

Ils sont également nombreux à attendre la mise en place de mesures temporaires pour s'assurer que la rivière Lorette ne déborde plus avant de reconstruire.

« Il faut qu'il y ait des mesures temporaires qui soient mises de l'avant dès maintenant en prévention des fortes pluies qui pourraient arriver cet automne. C'est ce qu'on attend comme confirmation, on veut savoir ce qui sera fait, quelles mesures seront appliquées, dès maintenant », explique le président du Regroupement Sinistrés-Entraide, Mario Dubé.

Ce dernier ajoute qu'il est primordial de rassurer les gens et de leur garantir qu'ils peuvent reconstruire en toute sécurité.

La Ville de Québec leur a présenté divers scénarios, mais tarde à leur donner un échéancier. Le maire de L'Ancienne-Lorette souhaite, quant à lui, que tout soit en place pour le mois de septembre.

« Il faudrait que dès le début septembre tout soit installé. On travaille, nous, dans cet objectif-là. Différents scénarios sont sur la table. Le choix final n'est pas arrêté, mais c'est quelque chose que je suis tous les deux jours, à peu près », note-t-il.

Les sinistrés de L'Ancienne-Lorette n'en sont pas à leur première inondation. Rappelons qu'en 2005, près de 700 résidences et commerces avaient été inondés par le débordement de la rivière Lorette.

PLUS:rc