NOUVELLES

Attentats de Boston : Djokhar Tsarnaev plaide non coupable

10/07/2013 03:19 EDT | Actualisé 08/09/2013 05:12 EDT

Djokhar Tsarnaev a plaidé non coupable mercredi après-midi aux 30 chefs d'accusation portés contre lui pour le double attentat du 15 avril dernier à l'arrivée du marathon de Boston.

Quatre heures avant sa comparution, le jeune homme d'origine tchétchène, âgé de 19 ans, est arrivé au palais de justice. Environ une dizaine de partisans de Tsarnaev, qui le croient innocent, ont chaudement accueilli le convoi. Lacey Buckley, âgé de 23 ans, est venue de l'État de Washington pour assister à la mise en accusation. Bien qu'elle ne l'ait jamais rencontré, elle est venue exprimer son appui à Tsarnaev, qu'elle croit innocent. « Je pense simplement que nombre de ses droits ont été violés. Ils ont presque tué un jeune désarmé dans un bateau », a-t-elle dit.

Djokhar Tsarnaev s'est exprimé lui-même devant la justice américaine, portant l'habit orange traditionnel de prisonnier. Son audience aura duré à peine 8 minutes.

Selon plusieurs médias, il se serait tourné vers sa soeur en pleurs en quittant la cour, lui disant qu'il l'aime. Il sera de retour en cour le 23 septembre prochain.

Trente victimes de l'attentat du marathon de Boston et leurs proches se sont rendus sur place pour la comparution. L'une d'entre elles a indiqué s'être déplacée pour « regarder directement dans les yeux du diable ».

Djokhar Tsarnaev a été inculpé fin juin pour avoir préparé et mis à feu avec son frère aîné Tamerlan les bombes artisanales qui ont fait 3 morts et 264 blessés. Il est également poursuivi pour le meurtre d'un policier.

Son frère aîné, Tamerlan, est mort quatre jours après l'attentat lors d'une course-poursuite avec la police.

Lui-même blessé lors de sa capture, Djokhar Tsarnaev est détenu depuis le 19 avril dans une prison médicalisée à l'ouest de Boston.

Son inculpation recense au total 30 chefs d'accusation, dont 19 sont passibles de la peine de mort.

« Je suppose que Miriam essayera [...] de changer son image et de le faire passer pour un jeune type normal et sans histoire », avait estimé plus tôt Walter Prince, ancien procureur fédéral de Boston.

Selon des documents judiciaires, Djokhar Tsarnaev a laissé une note dans le bateau où il avait trouvé refuge lors de la course poursuite avec la police.

« Le gouvernement américain tue des civils innocents. Nous, musulmans, ne sommes qu'un. Faire du mal à l'un d'entre nous c'est blesser tous les autres », peut-on y lire.

« Cela dit, je n'aime pas tuer des innocents, c'est défendu par l'islam, mais ce devrait être (illisible) autorisé. Arrêtez de tuer notre peuple innocent et nous arrêterons aussi », est-il écrit.

PLUS:rc