NOUVELLES

Effondrement d'une scène : le groupe Cheap Trick poursuit le Bluesfest

09/07/2013 04:00 EDT | Actualisé 07/09/2013 05:12 EDT

Le groupe américain Cheap Trick intente une poursuite d'un million de dollars contre l'organisation du Bluesfest d'Ottawa à la suite de l'effondrement d'une scène en 2011.

La plainte, remise aux tribunaux le 4 juillet dernier, vise également le directeur technique du festival, les Productions Project X ainsi que le Groupe Berger, une compagnie québécoise qui était propriétaire de la scène lors de l'incident.

Le groupe musical soutient que le Bluesfest a fait preuve de négligence en n'étant pas muni d'un système d'avertissement météo. Les membres affirment également que le Bluesfest n'a pas respecté la clause du contrat qui stipulait que l'organisation devait leur fournir un endroit sécuritaire pour performer.

La scène du Bluesfest s'est effondrée pendant une tempête le 17 juillet 2011. Un enquêteur du ministère ontarien du Travail a déterminé que la scène n'avait pas été correctement installée, mais aucune accusation n'avait été portée contre le Bluesfest.

Trois personnes avaient été blessées lors de l'incident causé par une rafale de 117 km/h.

Selon les documents de la cour, il est allégué que le Bluesfest a utilisé un matériel trop résistant pour retenir les murs contre le vent, ce qui empêchait les techniciens de libérer les toiles afin de laisser passer les rafales.

La poursuite réclame 400 000 $ pour remplacer l'équipement de scène qui a été endommagé lors de l'incident, dont des instruments de musique et des amplificateurs. De plus, le groupe réclame 600 000 $ pour dommages spéciaux, les instruments temporaires, les voyages et les services.

Un camionneur de l'équipe de tournée du groupe Cheap Trick a intenté, en mai, une poursuite de 100 000 $ contre le Bluesfest et le Groupe Berger. L'homme avait subit une lacération de l'abdomen suivi d'une infection, d'un traumatisme à la cuisse, des lésions aux nerfs de sa peau et des troubles liés au stress.

Les responsables du Bluesfest, qui se déroule à Ottawa jusqu'au 14 juillet, n'ont pas voulu commenter le dossier.

PLUS:rc