NOUVELLES

Les Trois Accords, comme promis

08/07/2013 01:34 EDT | Actualisé 06/09/2013 05:12 EDT

Les rockeurs francophones Les Trois Accords ont livré comme prévu dimanche sur les plaines d'Abraham un spectacle avec « plein de filles, une grosse fanfare et des explosions de feu », les explosions en moins.

Durant le spectacle qui s'est amorcé avec un peu de retard, les quatre joyeux lurons ont tour à tour reçu les invités annoncés, à commencer par les 45 voix de la Chorale mille et un sons, pour interpréter quelques premiers succès, dont Bamboula, Grand Champion et Tout nu.

Pour leur part, les artistes invitées ont l'une après l'autre interprété une chanson qu'elles s'étaient appropriée.

C'est Lisa LeBlanc qui est entrée en scène la première en tant qu'artiste invitée pour interpréter avec talent et un plaisir évident la chanson Saskatchewan.

Quant à Ingrid St-Pierre, elle s'est installée un peu plus tard au clavier pour prêter sa voix à Bureau du médecin.

La chanson Dans mon corps a été confiée à Cœur de Pirate qui elle aussi a semblé très amusée de se coller à l'humour absurde des Trois Accords, le temps d'une chanson.

Les chanteuses étaient présentées chaque fois de la même manière par le chanteur Alexandre Parr, qui avec humour, déclarait que le dernier album J'aime ta grand-mère avait été écrit pour elles. La présentation de Renée Martel n'a pas fait exception à la règle.

« J'aimerais vous parler d'une histoire vécue. Il y a deux ans, je suis tombé amoureux de quelqu'un et cette personne, j'ai écrit un album complet pour elle, le dernier album a été écrit complètement pour elle », a lancé Alexandre Parr en introduisant Renée Martel avec qui il a interprété en duo Sur le bord du lac.

Par ailleurs, Les Trois Accords tentaient une première dimanche soir en faisant appel aux musiciens du Royal 22e Régiment. Vêtus de leurs costumes de fanfare rouges, les musiciens étaient présents presque tout le long du concert qui s'est déroulé en bonne partie dans la puissance des trombones, grosse caisse, cymbales.

Les Trois Accords qui avaient reçu carte blanche du Festival d'été de Québec ont ponctué leur spectacle de numéros de meneuses de claques.

Si avec la promesse « d'explosions de feu », quelques spectateurs avaient pu s'attendre à un soupçon de spectaculaire, ce sont plutôt des jongleurs de feu qui se sont mêlés à la fête dans les dernières notes du spectacle qui a pris fin sur Retour à l'institut.

Le spectacle qui s'est terminé un peu après 23 h 30 a semblé plaire au public, composé entre autres de milliers de jeunes admirateurs, qui en a d'ailleurs redemandé.

M éclatant

En première partie, à 20 h, le Français M avec sa personnalité complètement débridée a livré une prestation vivifiante.

Mathieu Chedid, son personnage typé à la voix haut perchée, a joué la carte de la séduction et de l'interaction constante avec le public qu'il a fait chanter avec lui. Il a salué l'accueil et l'ouverture d'esprit du public québécois. « Je me rappellerai toute ma vie de ce Québec incroyable », a déclaré le chanteur.

M avait déjà été de passage au FEQ, en 1998.

Par Véronica Lê-Huu

PLUS:rc