NOUVELLES

La chanteuse Lauryn Hill derrière les barreaux

08/07/2013 04:29 EDT | Actualisé 06/09/2013 05:12 EDT

Lauryn Hill a entamé lundi une peine d'emprisonnement de 3 mois pour avoir omis de payer environ 1 million de dollars en impôts durant la dernière décennie.

La chanteuse s'est présentée à la prison fédérale de Danbury, dans l'État du Connecticut, a confirmé Ed Ross, un porte-parole des autorités carcérales américaines. Les détenues dans cet établissement à sécurité minimale vivent dans des dortoirs à aire ouverte et doivent s'acquitter de diverses tâches liées à l'entretien et aux services alimentaires.

Hill, qui a commencé sa carrière avec les Fugees dans les années 1990 alors qu'elle était encore adolescente et avant de lancer son album The miseducation of Lauryn Hill en 1998, a plaidé coupable l'an dernier au New Jersey pour avoir omis de payer les impôts sur des revenus de quelque 1,8 million de dollars perçus entre 2005 et 2007.

En prononçant la sentence, le tribunal a également tenu compte des impôts impayés par la vedette en 2008 et 2009.

Son avocat avait réclamé une probation, faisant valoir que le travail effectué par sa cliente auprès d'oeuvres de bienfaisance, sa situation familiale et le fait qu'elle avait remboursé ce qu'elle devait au gouvernement devaient peser dans la balance.

Au moment de recevoir sa peine en mai à Newark, Lauryn Hill a expliqué qu'elle avait omis de payer ses impôts durant une période où elle avait abandonné le monde de la musique afin de protéger ses six enfants et elle-même. Elle a indiqué que c'était la manière dont elle avait été traitée par l'industrie du divertissement qui l'avait poussée à se retirer de ce milieu.

La procureure adjointe Sandra Moser a reconnu le talent de Hill et son dévouement pour les enfants pauvres, mais elle a soutenu que cela n'était pas une excuse pour l'exempter de ses responsabilités.

Après son séjour derrière les barreaux, l'interprète sera en liberté conditionnelle pendant un an et elle passera les trois premiers mois en résidence surveillée.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc