DIVERTISSEMENT

Pas de records, mais un bilan positif pour le Festival de jazz

08/07/2013 07:16 EDT | Actualisé 07/09/2013 05:12 EDT
David Kirouac

Malgré l'annulation du concert très attendu d'Aretha Franklin, le Festival de jazz, qui en était à une 34e année, parvient à équilibrer son budget.

André Ménard (directeur artistique) et Laurent Saulnier (vice-président à la programmation et à la production) ont présenté lundi le bilan du Festival international de jazz de Montréal 2013 (FIJM), qui s'est terminé dimanche.

Le duo malien Amadou et Mariam a mis fin aux festivités, sous la pluie, avec un grand concert sur la place des Festivals.

Le FIJM n'a pas fracassé de record aux guichets cette année, principalement en raison de l'absence de la reine du soul, mais les organisateurs ont tout de même annoncé avoir atteint leur objectif de vente de billets.

Le festival a également enregistré des ventes sur le site similaires à celles réalisées l'an dernier pendant les 10 jours de l'événement (du 28 juin au 7 juillet).

Les revenus générés par la vente des forfaits touristiques ont quant à eux augmenté de 33 %.

Sur le plan médiatique, plus de 400 journalistes ont couvert le festival, dont près de 200 venant de l'étranger (16 pays).

Le 35e Festival international de jazz de Montréal aura lieu du 27 juin au 6 juillet 2014.

INOLTRE SU HUFFPOST

Festival de jazz 2013: quelques artistes
Festival de jazz: 7 juillet 2013