NOUVELLES

Vettel remporte son 1er Grand Prix chez lui en Allemagne

07/07/2013 10:22 EDT | Actualisé 06/09/2013 05:12 EDT
AFP

NURBURGRING, Allemagne - Au volant de sa Red Bull, le triple champion du monde Sebastian Vettel a connu un départ canon et a réussi à maintenir son avance sur les deux Lotus jusqu'au fil d'arrivée du Grand prix de Formule Un d'Allemagne, dimanche.

Le pilote allemand a ainsi inscrit son quatrième gain cette saison, et le premier de sa carrière dans son pays.

Il n'y a pas eu d'explosions de pneu, mais la course a été le théâtre de plusieurs incidents étranges. Une roue mal fixée a quitté le sol et s'est envolée dans la ligne des puits et une voiture abandonnée s'est déplacée d'elle-même sur la piste.

Vettel avait réussi à prendre les commandes dès le début de l'épreuve, en devançant la Mercedes de Lewis Hamilton, partie en position de tête.

Kimi Raikkonen, sur Lotus, a franchi le fil d'arrivée avec seulement une seconde de retard sur le vainqueur. Le coéquipier du Finlandais, Romain Grosjean, a pris le troisième rang, devant la Ferrari de Fernando Alonso.

«Je suis heureux que la course ne comptait que 60 tours, et non 61 ou 62, parce que les Lotus étaient très rapides et qu'elles poussaient très fort. Kimi a mis beaucoup de pression en fin d'épreuve», a commenté Vettel.

«C'est incroyable de l'emporter à la maison, c'est un grand soulagement. C'est bien de l'emporter ici, mais en bout de ligne ce n'est qu'une autre course. Je suis heureux de récolter la victoire et de marquer des points», a-t-il ajouté.

Il s'agissait de la 30e victoire de Vettel en carrière, et il a creusé son avance en tête du championnat des pilotes à 34 points devant Alonso. Raikkonen s'est hissé en troisième place, à sept points de l'Espagnol.

Hamilton a connu des ennuis avec ses pneus et a terminé cinquième, et les bolides Mercedes ont encore une fois été incapables de garder la cadence qu'ils avaient établie en séance de qualifications.

Hamilton a aussi été dépassé par l'autre Red Bull pilotée par Mark Webber dans le premier virage. L'Australien a dépassé le Britannique par l'extérieur, tandis que Vettel plongeait vers l'intérieur.

Webber a cependant perdu une roue en quittant trop rapidement l'espace réservé à sa voiture lors de son premier arrêt aux puits, et il a abouti en septième position après s'être retrouvé loin dans le peloton. Sa roue a atteint le caméraman Paul Allen sur le côté gauche de son corps. Il est demeuré conscient et a été traité à l'hôpital du circuit avant d'être transporté vers un centre hospitalier situé à proximité pour subir des examens plus approfondis. Des commissaires de course ont indiqué en fin de journée dimanche qu'Allen souffrait d'une fracture à une côte et à une épaule.

Après l'épreuve, l'écurie Red Bull a été condamnée par la Fédération internationale de l'automobile (FIA) à verser une amende de 30 000 euros (40 680 $CAN) pour l'incident.

Certes, les pneus ont tenu et ont étouffé la menace de boycott des pilotes, mais un autre incident s'est produit lorsque la Marussia de Jules Bianchi a craché de la fumée avant de brièvement prendre en feu. Bianchi a rapidement quitté son siège, et son bolide s'est alors mis à se déplacer vers la piste. Il n'y avait aucune autre voiture dans cette portion du circuit, et sa Marussia a finalement terminé sa course sur la pelouse, où elle a heurté un panneau publicitaire, avant de s'immobiliser tandis que des commissaires de course se ruaient vers elle.

La voiture de sécurité a alors dû entrer en piste et y passer quelques tours, ce qui a permis aux Lotus de s'approcher de la Red Bull de Vettel.