Huffpost Canada Quebec qc

Lac-Mégantic : 5 morts, 40 disparus et beaucoup de questions (VIDÉOS/PHOTOS/TWITTER)

Publication: Mis à jour:

EN DIRECT - Au moins cinq personnes sont mortes dans la catastrophe ferroviaire qui a dévasté le centre-ville de Lac-Mégantic et une quarantaine d'autres sont toujours portées disparues.

Dans un point de presse vers 19h, la Sûreté du Québec a indiqué que le bilan demeurait inchangé par rapport à celui fait ce midi.

Les cinq corps retrouvés ont été transportés au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale à Montréal afin que des autopsies soient effectuées.

Les enquêteurs continuent leurs recherches et leurs rencontres avec les résidents pour retrouver les personnes manquantes. Certaines parties du site de la catastrophe sost cependant toujours inacessibles.

La porte-parole du bureau du coroner, Geneviève Guilbault, a de son côté indiqué que des experts du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale sont arrivés au cours des dernières heures à Lac-Mégantic pour aider à la récupération des corps et à l'identification des victimes.

Plus tôt, Mme Guilbault avait expliqué que les brûlures avancées des corps compliquaient le travail d'identification des victimes. Il n'est « pas impossible » que certains corps ne soient pas identifiés du tout, mais « tous les moyens nécessaires seront utilisés ».

« On a aucune idée si c'est des hommes ou des femmes à ce stade-ci » avait indiqué le porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ) Michel Brunet dimanche midi. « Vous avez vu la violence de l'incendie... vous pouvez imaginer l'état des corps », avait-il ajouté.

Entre-temps, les pompiers ont finalement réussi à éteindre tous les incendies, qui auront donc brûlé pendant quelque 40 heures. « On a gagné sur le feu », a déclaré le porte-parole du service des incendies lors d'un point de presse en fin d'après-midi. Les pompiers ont sécurisé les derniers wagons. Vers minuit, les pompiers ont commencé à arroser les réservoirs avec de la mousse fournie par la compagnie Ultramar. Des spécialistes de la compagnie pétrolière se sont rendus à Lac-Mégantic et apporté les équipements nécessaires pour asperger les réservoirs pour contrôler l'incendie. La tactique des pompiers était de contenir le pétrole enflammé. La stratégie a fonctionné, et les deux derniers wagons qui brûlaient encore ont été éteints dimanche.

Plus tôt, une partie du périmètre de sécurité a été levé. Les résidents habitant entre la rue Pie-XI et la rue Cousineau peuvent maintenant réintégrer leur domicile.

Le premier ministre Stephen Harper s'est rendu cet après-midi à Lac-Mégantic pour offrir ses condoléances aux proches des victimes et constater les dégâts. Il a qualifié la zone de « site de guerre. Le chef du Nouveau parti démocratique Thomas Mulcair et le député de Mercier pour Québec solidaire Amir Khadir sont tous deux sur les lieux.

Le drame est survenu dans la nuit de vendredi à samedi lorsqu'un train sans conducteur transportant 72 wagons de pétrole brut est sorti de ses rails, entraînant une série d'explosions.

Les explosions ont détruit une trentaine de bâtiments, dont la bibliothèque municipale, le bar Music-café, l'hebdomadaire L'Écho de Frontenac et le bureau de circonscription du député libéral Ghislain Bolduc. Le boulevard des Vétérans a aussi été touché, où se trouvent des résidences.

Quelque 2000 personnes ont été évacuées sur les 6000 habitants que compte Lac-Mégantic. Un poste de commandement et un centre d'hébergement géré par la Croix Rouge ont été installés à la polyvalente Montignac, où 163 personnes ont passé la nuit. Plus de 500 personnes se sont enregistrées pour avoir des services. De plus, un service de psychosocial du ministère de la Santé est offert.

Par mesure préventive, Urgence Québec a publié dimanche matin un avis d'ébullition d'eau pour : Lac-Mégantic, Nantes et le secteur Frontenacier.

La catastrophe ferroviaire a des répercussions jusqu'en Beauce. La Ville de Saint-Georges, qui se situe dans le bassin versant du lac Mégantic, craint pour son eau potable puisée dans la rivière Chaudière.

Médicaments

Les citoyens de Lac-Mégantic pourront bientôt commander leurs médicaments. Les propriétaires de la pharmacie Jean-Coutu, située dans le périmètre de sécurité, organisent une installation temporaire pour répondre aux besoins des citoyens. Les résidents doivent appeler le numéro habituel de la pharmacie pour passer leurs commandes (819-583-2123).

Le point de chute pour récuper les produits sera dans l'ancien CLSC, au 3700 rue Laval à Lac-Mégantic.

La pharmacie venait tout juste d'être rénovée. Elle a été endommagée par l'eau, mais le bâtiment n'a pas brûlé.

Des patrons invisibles

La compagnie Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA), basée à Bangor, dans le Maine, se fait très discrète depuis le drame. Aucun représentant de l'entreprise ne s'est manifesté sur les lieux du drame.

Dans un second communiqué publié dimanche après-midi, MMA a émis l'hypothèse d'un problème avec les freins à air. L'entreprise américaine a promis de collaborer à l'enquête. Hier, MMA avait offert ses condoléances aux proches des victimes dans un bref communiqué.