NOUVELLES

Génocide au Rwanda : Jacques Mungwarere est acquitté de crimes contre l'humanité

05/07/2013 05:46 EDT | Actualisé 04/09/2013 05:12 EDT
Radio-Canada

Le Canadien d'origine rwandaise Jacques Mungwarere a été reconnu non coupable, vendredi matin, au palais de justice d'Ottawa, de crimes contre l'humanité et d'avoir participé au génocide rwandais en 1994.

Dans son jugement, le juge Michel Charbonneau de la Cour supérieure de l'Ontario a mis en doute la crédibilité de l'ensemble des témoins de la Couronne entendus au cours du procès. Il a soulevé des contractions de faits dans les témoignages et a souligné qu'il y avait eu de la construction de preuves.

Le juge a précisé que la preuve présentée, même si elle montrait une probabilité de culpabilité, n'avait pas permis de prouver hors de tout doute raisonnable que Jacques Mungwarere s'était livré à des actes spécifiques en lien avec les accusations.

Le juge a toutefois tenu à souligner que le témoignage de l'accusé avait aussi manqué de crédibilité.

Le procès, qui s'est déroulé devant juge seul, a duré un an. Huit témoins ont été appelés à la barre, dont certains ont livré leur témoignage depuis l'Afrique par vidéoconférence.

Jacques Mungwarere, qui était détenu à Ottawa depuis son arrestation par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en 2009, est donc maintenant libre.

L'homme avait été arrêté reconnu par un ami d'enfance du Rwanda dans un autobus de Windsor en 2009. Les autorités policières le recherchaient depuis 2003.

Jacques Mungwarere était la deuxième personne au Canada à être accusée en vertu de la Loi sur les crimes contre l'humanité et les crimes de guerre, adoptée en 2000. En mai 2009, le Rwandais Désiré Munyaneza avait été reconnu coupable de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité et de génocide.

Avec les informations de Louis Blouin