NOUVELLES

Exercices militaires conjoints entre la Chine et la Russie

05/07/2013 06:17 EDT | Actualisé 05/07/2013 06:18 EDT
Radio-Canada

La Chine et la Russie ont entamé vendredi en mer du Japon les plus importants exercices navals conjoints de leur histoire, un nouveau signe du rapprochement entre les anciens rivaux communistes.

Dix-huit navires de surface, un sous-marin, trois avions, cinq hélicoptères basés sur des navires et deux unités de commandos prennent part à cet exercice devant se dérouler jusqu'au 12 juillet. Les exercices doivent couvrir la lutte anti-sous-marine, les manœuvres à proximité d'une cible et la prise simulée d'un navire ennemi.

Ces manœuvres sont passablement plus importantes que celles effectuées par le passé par la marine chinoise en compagnie d'un partenaire étranger. La flotte chinoise, de plus en plus imposante, a dépêché quatre contre-torpilleurs, deux frégates lance-missiles de dernière génération et un navire de soutien, qui ont tous appareillé lundi en direction du point de ralliement, non loin de Vladivostok.

La Chine achète depuis longtemps du matériel militaire russe, mais c'est seulement depuis dix ans que les armées des deux pays ont entamé des exercices communs. Les manœuvres navales doivent être suivies d'exercices antiterroristes dans les montagnes de l'Oural, en Russie, du 27 juillet au 15 août.

Les forces armées chinoises visent activement à tisser des liens plus forts avec la plupart des armées régionales, à l'exception du Japon, avec qui Pékin est empêtrée dans une dispute concernant un groupe d'îles inhabitées au nord de Taïwan.

La Chine a également déployé, depuis 2008, des navires au sein de la flotte antipiraterie au large de la Somalie.