NOUVELLES

37 000 policiers pour contrer la menace tchétchène

05/07/2013 01:25 EDT | Actualisé 03/09/2013 05:12 EDT

Le ministre de l'Intérieur de la Russie a révélé que 37 000 policiers ont été déployés pour assurer la sécurité des Jeux olympiques de Sotchi en 2014. Il s'est ainsi montré rassurant malgré la menace d'une insurrection islamiste dans la région.

Vladimir Kolokoltsev a précisé à la télévision d'État Rossiya 24 qu'un système de sécurité à plusieurs niveaux est pleinement compatible avec les exigences du Comité international olympique (CIO). Il a ajouté que ce système a démontré son efficacité lors de la présentation des épreuves tests.

Alors que la Russie s'est engagée à tenir les Jeux olympiques « les plus sécuritaires de l'Histoire », les experts en sécurité avertissent que l'insurrection islamiste qui s'est propagée à travers le Caucase du Nord de la Russie après deux guerres séparatistes en Tchétchénie constitue une menace de taille pour le président Vladimir Poutine.

Plus tôt cette semaine, un important chef de guerre tchétchène a incité les militants à perturber les Jeux de Sotchi, qu'il a décrit comme « des danses sataniques sur les os de nos ancêtres ».

Cette déclaration de Dokou Oumarov se veut un revirement après qu'il eut ordonné à ses combattants l'année dernière d'éviter de frapper des cibles civiles parce que les Russes manifestaient à Moscou contre le président Poutine.

La République du Daghestan, qui se trouve à environ 500 km à l'est de Sotchi, est devenue l'épicentre de la violence des rebelles islamistes qui visent la police et autres fonctionnaires lors de fusillades et attentats quasi quotidiens.

Tamerlan Tsarnaev, l'aîné des deux frères tchétchènes qui sont inculpés d'avoir perpétré les attentats du marathon de Boston, a passé six mois l'an dernier au Daghestan. Les enquêteurs russes tentent de déterminer s'il a été en contact avec des militants islamistes locaux.

Jeudi, Nikolaï Patrouchev, chef du conseil de sécurité présidentielle de la Russie, a déclaré que les services spéciaux de plusieurs autres nations coopéreront étroitement avec les agences de sécurité russes pour assurer la sécurité des Jeux de Sotchi.

PLUS:rc