NEW YORK, États-Unis - Les célébrations de la fête nationale des États-Unis ont été marquées jeudi par la réouverture de la statue de la Liberté, près de huit mois après le passage de la tempête Sandy.

La statue elle-même n'avait pas été endommagée, mais la petite île sur laquelle elle trône avait été sérieusement malmenée. La tempête avait notamment détruit des systèmes électriques, des pompes de relevage des eaux d'égout et des chaudières.

Pour souligner la réouverture de la statue de la Liberté, une cérémonie était organisée aux pieds du célèbre monument de 93 mètres de hauteur. Entouré de plusieurs dignitaires, le maire de New York, Michael Bloomberg, a effectué la traditionnelle coupe du ruban devant une foule nombreuse.

Déjà mercredi, l'attente pour emprunter les traversiers vers Liberty Island était très longue. Les billets pour accéder au sommet de la statue s'étaient aussi envolés très rapidement, forçant plusieurs visiteurs à observer le monument depuis le plancher des vaches.

Les visiteurs qui souhaitent se rendre sur l'île devront se soumettre à des contrôles de sécurité avant d'embarquer sur les traversiers. Les dirigeants de la ville avaient critiqué l'intention des responsables de procéder à ces contrôles sur l'île d'Ellis voisine, qui a subi des dommages beaucoup plus lourds et dont la réouverture n'est pas prévue avant un bon moment.

Les dégâts subis par les deux îles étaient évalués à 59 millions $ US.

D'autres célébrations sont prévues à travers les États-Unis pour marquer le 4 juillet. Boston organisait notamment son premier grand événement public depuis que trois personnes ont été tuées et des centaines d'autres blessées lors des attentats terroristes du marathon.

Une cérémonie en hommage aux 19 sapeurs-pompiers décédés en Arizona en début de semaine doit aussi avoir lieu dans cet état ravagé par les incendies de forêt.

De grands concerts sont prévus à Washington, à Philadephie et en Nouvelle-Orléans. Dans la capitale américaine, les célébrations se conclueront avec la présentation d'un feu d'artifice d'une vingtaine de minutes

Aussi sur Le HuffPost:

Loading Slideshow...
  • Cap sur New York en train!

    Montréal-New York en avion, en voiture et en bus, vous connaissez? L’avez-vous essayé en train avec <a href="http://www.amtrak.com/home" target="_blank">www.amtrak.com</a>? Certes, les onze heures de trajet pourraient vous rebuter mais on y gagne en confort et en charme! Les sièges sont très confortables et offrent beaucoup d’espace. La vue est magnifique et fait complètement oublier la durée du trajet. En longeant le lac Champlain, on a presque le sentiment d’être en bord de mer. Le truc : décrocher, relaxer, lire, regarder par la fenêtre et rêvasser. Promis, vous arriverez à Penn Station frais comme une rose!

  • En ferry ou en tramway?

    Pour voir la ville sous divers angles, si vous ne l’avez jamais fait, prenez le large sur le <a href="http://www.siferry.com/" target="_blank">ferry de Staten Island </a>. Emprunté par les New yorkais habitant cet arrondissement et travaillant à Manhattan, il transporte 60 000 passagers par jour, en semaine. La vue sur la pointe sud de Manhattan est superbe et on passe à côté de la statue de la Liberté. Vingt-cinq minutes de bonheur. Et c’est gratuit! Une autre escapade pour une vue imprenable sur Manhattan, le Queens et l’East River consiste à prendre le tramway pour <a href="http://www.ny.com/frame?url=http://www.rioc.com/&frame=/frame/travel.html" target="_blank">Roosevelt Island</a>, une petite île située sur l’East River. Pour le prix d’un ticket de métro, on fait une traversée originale d’environ quinze minutes à 250 pieds au dessus de la rivière le long du Pont de Queensboro. Un départ tous les quinze minutes, de 6 h 00 à 2 h 30.

  • Roosevelt Island Tramway

  • « Take a walk on the High Line! »

    Vous avez l’habitude de vous promener dans Central Park et d’arpenter les galeries d’art contemporain de Chelsea? Combiner les deux avec une balade sur le <a href="http://www.thehighline.org/" target="_blank">High Line</a>, l’ancienne voie ferrée aménagée en un superbe parc aérien nommé « le plus long toit vert du monde ». Le High Line, qui se trouve à 9 mètres au-dessus de la chaussée traverse les quartiers de Meatpacking District, Chelsea ouest et Hell’s Kitchen et fait 2,4 km. Mis en valeur par l’association « Friends Of The High Line », fondée en 1999, le parcours comporte des espaces aménagés, offrant bancs et chaises longues, des îlots de préservation de fleurs et de plantes et présente à chaque mois divers projets artistiques, des murales, des sculptures et des installations. Une galerie à ciel ouvert ! De plus, le parcours offre des vues splendides sur la Rivière Hudson, sur différents quartiers de New York et sur des édifices au nouveau souffle architectural.

  • Vue du High Line

  • « Shopping vintage » et dégustation de bières artisanales à Williamsburg

    Pour beaucoup de visiteurs, Manhattan est le paradis du « shopping » et faire une razzia des boutiques de la 5ème avenue est un classique! Mais pour ceux qui aiment dénicher des pièces griffées d’une autre époque ou des fripes bon marché, ça se passe à Williamsburg, le quartier de Brooklyn où on chine « vintage »! Sur la charmante avenue Bedford, les boutiques se suivent à la queue leu leu. Mais on fait le plein au <a href="http://www.beaconscloset.com/" target="_blank">Beacon’s Closet</a> et au Loft Single par Stella Dallas sur la 6e rue, deux entrepôts de fringues, d’accessoires et de chaussures à n’en plus finir. Après des heures de plaisir, épuisés, on étanche sa soif dans l’une des brasseries du quartier, dont le <a href="http://brooklynbrewery.com/verify" target="_blank">Brooklyn Brewery</a>, qui offrent des dégustations le samedi. On loue ensuite une bicyclette pour prendre l’air le long de la rivière Hudson ou sur le pont de Williamsburg en admirant le coucher de soleil sur Manhattan. Mais vous ne serez pas les seuls. Dans ce quartier qui a vu naître le mouvement hipster, le vélo-rétro est roi!

  • La plus grande cathédrale du monde serait à Harlem

    Vous avez visité avec admiration la Cathédrale Saint-Patrick à Manhattan? Vous serez tout aussi impressionnés, sinon plus, par la <a href="http://www.stjohndivine.org/" target="_blank">Cathédrale Saint-Jean le Divin</a> dans Harlem. Mêlant les styles roman, byzantin et gothique, elle serait la plus grande cathédrale du monde. En plus de ses dimensions titanesques, fait étrange, en avril, on y offre à une centaine de cyclistes la bénédiction de leur bicyclette pour la saison! Dans Harlem, assister à une Messe Gospel est un incontournable. Beaucoup de touristes s’entassent dans l'Église baptiste abyssinienne (Abyssinian Baptist Church), l'une des églises les plus célèbres de Harlem. Or il y en a plein d’autres dans le quartier et il s’agit de flâner dans les rues et d’entrer dans l’une au hasard. Après la messe, on brunch au <a href="http://redroosterharlem.com/" target="_blank">Red Rooster</a>, où le chef Marcus Samuelsson concocte une bouffe exquise sur les airs des chanteurs de jazz qui y performent.

  • Miracle sur la 34e rue pour « shoealcoholics »

    La chaussure est devenue un véritable objet de désir et certains y vouent un culte inconditionnel. Est-ce l’effet <em>Sex and the City</em> et le dada pour les pompes de sa vedette, il reste que la chaussure a la cote dans la « grosse pomme ». Le célèbre magasin Macy’s de la 34e rue, http://www.macys.com a rénové l’été dernier son 8e étage dédié aux chaussures. Même s’il a déjà perdu le titre du plus grand département du genre au monde – il a été supplanté par celui de Dubaï – il offre sur 39 000 pieds carrés pas moins de 250 000 paires de chaussures. Le New York Times l’a qualifié de « zoo de la chaussure »! L’automne dernier, c’est le département de chaussures de <a href="http://www.saksfifthavenue.com" target="_blank">Saks Fifth Avenue</a>, qui a fait peau neuve. Saviez-vous que l’étage au complet a son propre code postal? L’endroit vaut le détour ne serait-ce que pour admirer le sublime lustre en verre de Murano de 70 pieds de long qui se profile au plafond.

  • Un pique-nique pour vos balades?

    Direction : le <a href="http://www.grownyc.org/unionsquaregreenmarket" target="_blank">marché de Union Square</a>, situé en plein air sur le square du même nom au croisement de Broadway, de la 4e avenue et de la 14e rue. Union Square est un lieu historique important à New York. 10 000 travailleurs s’y sont réunis le 5 septembre 1882 pour défiler et défendre leurs droits. Cet évènement marquera la première célébration de la fête du Travail devenue, plusieurs années plus tard, un jour férié. En 1976, la ville de New York y instaura un populaire marché biologique réservé exclusivement aux exploitants, fermiers, et artisans locaux de l'État de New York. Tous les lundis, mercredis, vendredis et samedis, on y trouve une sélection exceptionnelle de fruits, légumes, fromages, boulangerie, produits laitiers, fleurs, etc. On n’oublie pas de rapporter le miel de David, de Berkshire Berries ou celui d’Andrew’s. La particularité? Il est cultivé dans des ruches situées sur les toits de Manhattan!

  • Le marché de Union Square

  • Le marché de Union Square

  • Le K-town « la ville des coréens » de New York

    Tout le monde a entendu parler du Chinatown, mais moins du « K-Town », le quartier coréen délimité par les 31e et 36e rues, et par les 5e et 6e avenues. L’artère principale, « Korea Way » enfile une série d’enseignes en coréen. Mais il faut pousser les portes avec curiosité pour faire des découvertes, boire une bière coréenne, jouer au billard ou au karaoké. Les explorateurs essayeront le Juvenex, un spa typiquement coréen ouvert 24h sur 24. Sur 5000 pieds carrés, on enchaîne jacuzzis et saunas dans des grottes d’argile en forme d’igloos ornés de pierres précieuses. Il semblerait que l’effet est très bénéfique sur la peau! On finit au Garronniu situé au 36e étage d’un édifice à bureaux. Dans une ambiance animée et bon chic bon genre on s’y régale des spécialités du pays dont le barbecue coréen à base de viande marinée, d'ail et de piments forts. Mais le plat incontournable est la soupe à la morue à déguster près des fenêtres. Garronniu, qui signifie carrément « centre du monde » porte bien son nom, parce que la vue sur Manhattan, le soir, y est splendide.

  • Vue sur la ville le soir

  • Vue sur la ville le soir depuis le Gaonnuri

  • Surf ou saut de kangourou?

    Si vous êtes du genre incapable de vous passer d’une salle de gym pour un week-end, vous aurez de quoi vous amuser. Adepte de surf? Vous pourrez essayer le « surfset riding » une machine cardio dotée d’une planche de surf. Le cours est offert seulement à Los Angeles et à New York, au Club Chelsea Piers www.chelseapiers.com, un gym immense – le plus grand de New York- et tout vitré donnant sur la Rivière Hudson. Vous êtes trop content d’être à New York et ne tenez pas en place? Sautez votre joie et essayez le «Kangoo Plyo Air Fitness » de l’entraîneur Mario Godiva, http://mariogodivafitness.com. La botte Kangoo est un genre de «botte trampoline», dont la chaussure ressemble à des patins à roues alignées mais dotée d’un arceau en plastique sous la semelle qui permet de sauter plus haut et plus loin. Comme un kangourou!