DIVERTISSEMENT

Festival de jazz 2013: le groove de Franky Selector

04/07/2013 11:46 EDT | Actualisé 03/09/2013 05:12 EDT
Jean-François Cyr

Au Festival international de jazz, on décrit le Montréalais Franky Selector comme étant «un spécialiste des nocturnes créatives, qui propose un mélange de pop, soul, folk, jazz et calypso qui fait du bien. Tout en mélodies, basses et rythmes, son dernier album, Under the Midnight Sun, a ce qu'il faut pour nous faire oublier le temps jusqu'aux petites heures.» Se disant lui-même un adepte inconditionnel du «vintage», il présentera son travail jeudi soir, sur la scène Groove (Bell). Rencontre.

Cet ami et collaborateur des membres du groupe aRTIST oF tHE yEAR est un touche-à-tout. Musicien, compositeur, chanteur, il travaille aussi dans le milieu de la publicité et de la télé pour des productions musicales variées.

C’est peut-être cette polyvalente et cet intérêt pour différents univers qui explique la diversité des influences de sa musique. Cool, sympa, groovy, le son de Franky Selector est une vraie petite potion magique qui détend l’atmosphère.

Et cette ambiance accrocheuse, invitante, Selector la crée avec des rythmes de batterie, saxophone, flûte, guitare, basse, cuíca et autres synthétiseurs qui sont ensuite traficotés par le génie et les machines de l’artiste. Certes, il s’amuse beaucoup en solitaire dans son joli petit studio du Vieux-Montréal. Mais pour le Festival, il promet néanmoins un véritable party de groupe.

«Nous serons 7 musiciens sur les planches, explique Franky. Je prévois beaucoup d’improvisation. J’aime laisser de la place à mes collègues. Je viens de l’école du live. On ne sait jamais vraiment ce qui pourrait se passer. C’est ce que j’aime.»

LES TROIS QUESTIONS HUFFPOST

1. Quel artiste suggérez-vous aux Montréalais d’aller voir durant le festival, mis à part vous?

R. Champion et ses G-Strings avec I Musici.

2. Nommez un lieu que vous appréciez à Montréal.

R. Le quartier Mile-End dans lequel j’habite depuis 20 ans.

3. Nommez un mot pour décrire votre œuvre.

R. « Quiet Storm »

Performance intense

Armés de leurs congas, Fender Rhodes, basse et divers claviers les musiciens (Camille Jacques, David Richard, François Chauvette, Richard Boisvert, André Désilet et Denis Chiche) seront responsables de faire bouger les spectateurs devant cette scène réputée pour les performances énergiques.

«Normalement, c’est un concert à géométrie variable, affirme Selector. Mais pour l’événement au Festival de jazz, la formule sera assez intense. Je suis bien content d’avoir ce band. Ça va groover.»

Pour oublier nos tracas et assister à une proposition musicale franchement bien tricotée (pensons au morceau Blue Gold), on ne peut pas vraiment se tromper avec les ambiances électro-psychédélique-analogique-feel-good-chaleureuse-vintage de Franky Selector. Il sera même capable de vous envoyer une petite pièce R’n’B (la chanson Fresh Start) ou une sorte de soul suave qui sent le Sud, comme la pièce We Got Love.

Tel que souligné avec un sourire en coin par Franky Selector en entrevue, sa musique c’est du vrai « summer chill ».

Franky Selector – 4 juillet, 22h – Scène Groove/Bell.