NOUVELLES

Feux de forêt : le projet Éléonore est évacué

04/07/2013 11:02 EDT | Actualisé 03/09/2013 05:12 EDT

Plus de 600 travailleurs du projet minier Éléonore sont graduellement évacués par avion depuis hier en raison des feux de forêt dans le Nord-du-Québec.

« Les feux sont à environ 100 kilomètres, tout près de la route de la Baie-James, et les vents, quoique légers, soufflent en direction du site », explique le directeur général du projet Éléonore, Guy Belleau.

Les évacués sont transportés jusqu'à Chibougamau, Rouyn-Noranda, Bagotville, Montréal, Québec ou différentes communautés cries, selon l'endroit le plus près de leur domicile.

Huit feux de forêt dans le Nord-du-Québec

Huit feux de forêt sont présentement en activité dans le nord de la province. La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a envoyé 42 pompiers et 4 avions-citernes pour combattre les flammes.

La route de la Baie-James est toujours fermée sur 243 kilomètres. Cette route est la seule voie terrestre reliant Matagami à Radisson et permettant l'approvisionnement en nourriture et en essence dans la région.

Mercredi, la Société de développement de la Baie-James a fait évacuer le relais au kilomètre 381, où travaillent une dizaine d'employés. Ils ont pu quitter l'endroit avant que les conditions routières ne deviennent trop dangereuses.

Les évacués d'Eastmain toujours à Val-d'Or

Les quelque 350 résidents du village cri d'Eastmain qui ont dû quitter leur village en raison d'un feu de forêt sont toujours à Val-d'Or. Ils doivent encore une fois prolonger leur exil, jusqu'à lundi. Le ministère des Affaires autochtones du Canada a pris cette décision jeudi en collaboration avec la Croix-Rouge canadienne.

« Depuis le début de l'opération, nous offrons le service d'hébergement et d'alimentation et aujourd'hui, nous avons à offrir un service supplémentaire, qui est le service de nettoyage, car les gens qui ont été évacués doivent pouvoir laver leurs vêtements », souligne l'attaché aux communications de la Croix-Rouge, Carl Boisvert.

Des conséquences dans le sud

L'incendie près d'Eastmain a des répercussions jusque dans le sud de la province, où une panne d'électricité a provoqué l'interruption complète du service de métro de Montréal mercredi à l'heure de pointe. Hydro-Québec a confirmé que la chaleur intense et le feu près de la Baie-James ont fait disjoncter les détecteurs de chaleur électriques.

PLUS:rc