Myriam Lefebvre Headshot

Festival de jazz 2013: l'heure du conte...et de la fête avec Wax Tailor (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
WAX TAILOR
David Kirouac

C’est au DJ français Wax Tailor que l’organisation du Festival international de jazz de Montréal avait confié la tâche d’assurer le grand événement de mi-parcours sur la scène TD. Pari relevé pour le festival et l’artiste qui ont attiré une foule énorme à la place des Festivals. Bien sûr, les fans aguerris du DJ s’étaient massés vers l’avant pour n’échapper aucun détail, mais des milliers de festivaliers curieux s’étaient aussi déplacés pour découvrir l’univers de cet alchimiste des sons. Et dire qu’il avait offert ce spectacle dans la petite salle d’à côté (L’Astral), l’automne dernier…

L’heure du conte

Un spectacle oui, un conte aussi. Le concert de Wax Tailor se voulait la présentation d’un récit musical, le disque Dusty Rainbow From the Dark, puisant dans l’imaginaire des enfants pour en faire ressortir un certain pouvoir d’évocation de la musique. L’artiste ayant travaillé avec une vingtaine de metteurs en scène pour faire vivre son album, la soirée ne pouvait donc qu’être grandiose. Et elle l’était…

Comme Wax Tailor racontait l’histoire précise d’un petit gamin des années 60, ses fans auraient pu penser qu’il jouerait Dusty Rainbow From the Dark en intégralité, sans dévier de l’ordre des pièces. Cela dit, il s’est permis quelques mouvements fantaisistes dans la présentation, ajoutant des morceaux de ces efforts précédents. On sentait que le spectacle était parfaitement rodé, Jean-Christophe De Saoût de son vrai nom, arrivait même à prendre des petites pauses pour se craquer les doigts ou s’étirer entre deux enchaînements de platines. Il semblait extrêmement confiant dans cette réalisation impliquant plusieurs musiciens, dont une section de cuivres québécoise, chanteurs et rappeurs.

Les pièces trip-hop du Français détenant un fort caractère cinématographique, le public pouvait observer des projections graphiques derrière le DJ, mais aussi sur la façade de l’UQAM. Magnifique!

L’heure de la fête

Les premiers titres offerts, introduisant les spectateurs au monde de l’artiste et à sa narration musicale, se sont étirés un tantinet trop longtemps…c’est-à-dire qu’on devenait impatient que la fête commence. Cette débandade a réellement débuté au tiers du concert, lorsque le rappeur Mattic est monté sur la scène, succédant à Jennifer Charles, pour offrir la sautillante The Sound. Le collectif A.S.M en a remis de plus belle avec Positively Inclined.

Soulignons également la merveilleuse présence de Charlotte Savary, qui attirait les regards avec sa robe noire et ses bottes rouges… Ses interprétations de Down in Flames, Dusty Rainbow, et surtout de son duo aux côtés de Mattic pour Fireflies étaient des plus captivants.

Seul petit hic: Time to Go. Évidemment, Aloe Blacc n’était pas là pour chanter la pièce que l’on retrouve sur le dernier disque de Wax Tailor. Toutefois, ce dernier ne l’a pas remplacé, s’occupant simplement de mixer sa voix. Mattic, Voice et A.S.M étant déjà présents pour la soirée, peut-être aurait-on dû intégrer l’un d’eux dans le numéro…

On ne va pas aller au lit…

Le délire funk et électro du DJ français étant bien en place, il était impossible de terminer l’histoire et d’aller au lit sans avoir eu droit à un rappel festif. Toujours derrière sa console scintillante, Wax Tailor a fait revenir Voice et A.S.M pour faire bouger les Montréalais. Ces derniers ont hurlé les paroles de la fameuse Que Sera. Quelques minutes plus tard, durant Say Yes, on pouvait apercevoir des bras levés traverser la place des Festivals, de la scène jusqu’au casse-croûte Lafleur de la rue Sainte-Catherine.

Avec la forte présence de funk et de hip-hop, mais aussi en raison des animations, l’événement de ce soir n’était pas sans rappeler un groupe «multimédia» comme Gorillaz. Le spectacle était synchronisé dans les moindres détails, la foule montréalaise a vécu une expérience sensorielle des plus complètes!

EN IMAGES:

Close
Festival de jazz: 2 juillet 2013
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée