NOUVELLES

Les Coyotes devraient rester en Arizona grâce à un vote favorable de Glendale

03/07/2013 02:24 EDT | Actualisé 03/07/2013 05:38 EDT
PC

Les puissants mots de Gary Bettman et Bill Daly ont visiblement eu l'effet recherché.

Le conseil municipal de la Ville de Glendale a voté mardi en faveur de l'entente avec le groupe Renaissance Sports & Entertainment (RSE) sur la gestion du Jobing.com Arena.

À 4 contre 3, les élus ont donné leur appui à un contrat qui confie la gestion de l'aréna au groupe mené par les Canadiens George Gosbee et Anthony LeBlanc pour 15 ans, à hauteur de 15 millions de dollars par année, pour un total de 225 millions. Il s'agissait là d'un des derniers obstacles qui empêchait la Ligue nationale de vendre les Coyotes à RSE.

Le dossier était toutefois loin de faire l'unanimité. « On se fait demander de courir le risque de se placer devant un camion sans avoir l'assurance que personne ne va nous enlever de là. Je suis mal à l'aise avec le fait que la Ville assume tous les risques », a déclaré Jerry Weiers, le maire de la Ville, peu avant la tenue du vote.

« Mais si ce vote passe, je ferai tout en mon pouvoir pour travailler avec vous », a ajouté M. Weiers en s'adressant au groupe RSE.

Depuis quelques semaines, Bettman et Daly ont évoqué à quelques reprises un déménagement possible des Coyotes, des paroles vues par plusieurs comme une façon de mettre de la pression sur Glendale.

Reste maintenant à la Ligue nationale à conclure la vente de l'équipe au groupe RSE, une étape qui a déjà été problématique par le passé.

Par ailleurs, l'avocat de RSE, Nick Wood, a mentionné que l'équipe deviendrait les Coyotes de l'Arizona, plutôt que les Coyotes de Phoenix.

Bettman y était

Le vote a été tenu à l'issue de quatre bonnes heures de débats, au cours desquels des avocats des deux groupes ont pris la parole, tout comme les conseillers municipaux, Bettman et des membres du public. Parmi eux, notons le témoignage (favorable à l'entente) de l'ancien gardien du Canadien Randy Exelby, propriétaire d'une entreprise de vente d'équipement de hockey dans la région.

Bettman a quant à lui été bref dans son allocution.

« Nous comprenons que vous avez une décision importante à prendre. Nous souhaitons que votre décision soit que l'équipe reste à Glendale. Peu importe votre décision, nous la respecterons », a-t-il dit, en conclusion.

L'entente est survenue quelques heures après que RSE eut annoncé un partenariat avec Global Spectrum, une société qui gère plus d'une centaine de stades et arénas en Amérique du Nord. Au moins un membre du conseil municipal a mentionné cette entente comme gage de succès pour le contrat entre RSE et Glendale.

INOLTRE SU HUFFPOST

Souvenirs des Nordiques de Québec