NOUVELLES

J0 2014: Sotchi sous la menace islamiste

03/07/2013 04:32 EDT | Actualisé 01/09/2013 05:12 EDT
Getty
SOCHI, RUSSIA - FEBRUARY 10: A general view shows the construction site of the 'Bolshoi' Olympic ice dome on February 10, 2012 in Sochi, Russia. The design of the ice dome is based on an image of a frozen drop of water and will shine silver when completed in May 2012. The venue will be used as a multi-functional sports, concerts and entertainment arena after the Games. (Photo by Alexander Hassenstein/Bongarts/Getty Images)

Les islamistes du Caucase comptent barrer la route au président russe Vladimir Poutine dans l'organisation des Jeux olympiques, qui doivent avoir lieu dans la ville de Sotchi en 2014.

Pour la première fois, le chef des islamistes du Caucase russe, Dokou Oumarov, a incité mercredi ses militants à utiliser la « force maximale » pour empêcher la tenue des Jeux.

Il accuse les autorités russes de vouloir « organiser les Jeux olympiques sur les ossements de nombreux musulmans enterrés sur nos terres, le long de la Mer noire. »

« Nous devons empêcher cela par tous les moyens », a-t-il ajouté dans une vidéo publiée sur Internet.

Le rebelle islamiste est à la tête de l'Émirat du Caucase, un mouvement islamiste clandestin qui figure sur la liste noire des organisations terroristes établie par les États-Unis.

Fin d'un moratoire

Dokou Oumarov annule ainsi une directive antérieure, qui demandait en 2012 d'éviter de viser des cibles russes et des civils.

Mercredi, il a annoncé la levée de ce « moratoire » en plaidant que les actions pacifiques de ses militants sont vues par Moscou comme une « faiblesse » plutôt que comme un acte de « bonne volonté ».

Le leader islamiste vise à dénoncer les « opérations militaires » perpétrées par Moscou au Caucase et contre l'Émirat.

La station balnéaire de Sotchi, voisine du Caucase russe, est située entre les montagnes et la mer Noire, au sud de la Russie.

En février, le président Vladimir Poutine avait mis Sotchi en état d'alerte après que trois policiers eurent trouvé la mort dans un attentat suicide perpétré au Daguestan, à 800 km de Sotchi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Cérémonie du 7 février 2013, une année avant l'ouverture des Jeux