NOUVELLES

Octroi de contrats au groupe IBI-DAA : les règles ont été respectées

02/07/2013 06:45 EDT | Actualisé 01/09/2013 05:12 EDT

Le Vérificateur général de la Ville de Québec, François Gagnon, conclut que l'octroi de contrats au Groupe IBI-DAA a été fait selon les règles.

Dans son rapport déposé mardi, François Gagnon note que le processus d'attribution de contrats a été respecté. Il n'y a eu aucun fractionnement de contrats pour favoriser la firme selon le vérificateur. Il admet toutefois qu'il doit se fier à la bonne foi des personnes interrogées parce qu'elles n'étaient pas sous serment. « Je ne peux pas faire témoigner des gens sous serment, le vérificateur n'a pas de pouvoir d'enquête », a-t-il dit. 

Les documents du processus d'appel d'offres ainsi que des notes prises lors de certaines réunions ont été vérifiés dans le cadre de son travail.

Le vérificateur général a aussi fait le bilan de sa ligne mise en place il y a un peu plus d'un an pour inciter les fournisseurs et les employés de la Ville à dénoncer toute forme de collusion ou de corruption dans l'administration municipale.

Au cours des derniers, 30 dossiers ont été étudiés, dont six qui ont été remis à différents corps policiers ainsi qu'à l'Unité permanente anticorruption (UPAC). Le vérificateur général admet qu'il ne s'agit pas d'un système de fraude organisé, mais de cas isolé tout de même sérieux. « Les six cas qu'on a transférés, c'est parce qu'on a jugé que nous avions des informations suffisantes pour penser qu'une autre instance pouvait porter des accusations », a-t-il déclaré.

 Dossier ExpoQuébec

Par ailleurs, la Ville de Québec a congédié le directeur général d'ExpoQuébec Pierre Gignac déjà suspendu. M.Gignac fait l'objet d'une enquête administrative sur la gouvernance interne de la direction générale d'ExpoCité. 

La Ville affirme que Pierre Gignac a tenté la semaine d'entrer en contact avec d'autres employés ce qui lui était interdit pendant les procédures. L'administration municipale dit que le lien de confiance a été rompu pour justifier le congédiement de M.Gignac. Sa remplaçante a déjà été nommée, il s'agit de Monique Giroux.

PLUS:rc