NOUVELLES

La mort d'une acrobate du Cirque du Soleil accidentelle, selon le coroner

02/07/2013 07:54 EDT | Actualisé 01/09/2013 05:12 EDT

Le bureau du coroner du Nevada a publié un communiqué tard mardi, dans lequel il indique que la mort d'une artiste du spectacle KÀ, survenu samedi à Las Vegas, était accidentelle et qu'elle résultait de traumatismes multiples.

L'Occupational Safety and Health Administration, l'équivalent au Nevada de la Commission de la santé et de la sécurité du travail, poursuit son enquête sur les circonstances entourant la chute de plus de 25 mètres de l'acrobate française, indique encore le communiqué.

Cette enquête pourrait durer jusqu'à six mois avant de donner ses conclusions, selon le bureau du coroner.

Le Cirque du Soleil est jusqu'ici resté discret quant aux circonstances entourant le décès de Sarah Guillot-Guyard.

La multinationale montréalaise indiquait plus tôt demeurer à la disposition de l'Occupational Safety and Health Administration.

Le Cirque attend également les directives de la famille pour le rapatriement du corps de la défunte en France.

Le spectacle est à l'affiche depuis 2005. Cette production, qui compte 70 artistes, se termine par une grandiose bataille. Pour cette scène, les acrobates, retenus par une longe, s'affrontent sur un plateau à la verticale.

C'est lors de cette bataille finale que Sarah Guyard a chuté devant ses collègues horrifiés.

L'artiste de 31 ans travaillait sur KÀ depuis 2006. Elle est décédée en route vers l'hôpital samedi. Le Cirque a confirmé la nouvelle dimanche par communiqué.

La porte-parole de l'entreprise Renée-Claude Ménard a démenti dans le Las Vegas Review-Journal une information voulant que Sarah Guyard ait eu un problème avec son harnais.

Plus tôt dans la semaine, un autre accident est survenu pendant le spectacle Michael Jackson ONE du Cirque du Soleil. L'acrobate exécutant un numéro de corde lisse a chuté au sol. Il a été sorti de scène en fauteuil roulant. La représentation s'est poursuivie par la suite.

Dans le cas de , les représentations ont été annulées jusqu'à nouvel ordre.

Un niveau de sécurité « top »

Daniel Touchette, un ancien acrobate du Cirque du Soleil, dit que la communauté du cirque est ébranlée par la mort de l'artiste. Mais selon lui, l'accident ne relève probablement pas d'un problème de sécurité mettant en cause le cirque. « Je ne pense pas qu'on puisse se sentir plus en sécurité qu'au Cirque du Soleil en tant qu'artiste aérien », explique M. Touchette.

L'artiste, qui a aussi travaillé ailleurs qu'au Cirque du Soleil, expose notamment que les équipements sont vérifiés avant et après les représentations, qu'un grand nombre de techniciens font des tests pour s'assurer que chaque représentation se déroule bien et que les équipements sont retirés des spectacles avant qu'ils ne soient trop usés, alors qu'ils sont encore bons.

PLUS:rc