INTERNATIONAL

Menace terroriste en Colombie-Britannique: deux résidents de Surrey accusés

02/07/2013 11:58 EDT | Actualisé 01/09/2013 05:12 EDT
RCMP

Un homme et une femme de Surrey sont accusés de conspiration dans le but de placer des explosifs à des endroits publics avec l'intention de causer la mort ou des blessures sérieuses. Ils sont également accusés d'avoir facilité des actes terroristes.

John Stewart Nuttall et Amanda Marie Korody ont été arrêtés lundi à Abbotsford.

Les deux accusés avaient en leur possession des explosifs au moment de leur arrestation. Ils avaient l'intention de les placer à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique à Victoria, afin de causer des dommages sérieux lors de la fête du Canada.

La GRC précise que les accusés ne sont pas liés à un groupe terroriste, mais qu'ils seraient radicalisés et inspirés par l'idéologie d'Al-Qaïda.

La GRC assure que la sécurité de la population n'a jamais été menacée, et précise qu'il n'y aurait aucun lien entre cette affaire et l'attentat de Boston, le 15 avril dernier.

Les accusés sont âgés respectivement de 39 et 30 ans.

L'enquête a débuté en février 2013. Les deux suspects sont des citoyens canadiens qui n'entretiennent aucun lien avec des groupes terroristes, mais qui s'inspirent de l'idéologie d'Al-Quaïda. Ils avaient plusieurs cibles, de sorte que la GRC a dû utiliser plusieurs techniques d'enquête.

La première ministre Christy Clark a tenu une conférence de presse quelques minutes après celle de la GRC. Elle a d'abord remercié les forces de sécurité pour leur travail, puis elle a adressé un message aux accusés.

« Vous n'allez pas réussir à endommager nos institutions démocratiques et, surtout, vous n'arriverez pas à changer nos valeurs. » — Christy Clark, première ministre de la Colombie-Britannique

L'enquête a été menée conjointement par des inspecteurs du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), de la GRC et de l'Agence des services frontaliers du Canada.

INOLTRE SU HUFFPOST

Alleged Canadian Terror Plot