NOUVELLES

La réforme de l'aide sociale entre en vigueur au Québec

01/07/2013 04:00 EDT | Actualisé 30/08/2013 05:12 EDT

Certains des changements à l'aide sociale annoncés il y a quelques mois par la ministre québécoise de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Agnès Maltais, entrent en vigueur lundi.

Plusieurs dizaines de personnes se sont regroupées devant les bureaux de la ministre à Québec, lundi après-midi, pour exprimer leur inquiétude.

Comme prévu, l'âge auquel il est permis de recevoir automatiquement une allocation mensuelle supplémentaire de 129 $ pour « contrainte temporaire à l'emploi » est repoussé de 55 à 58 ans. Afin d'obtenir une augmentation de leur prestation, les prestataires de 55 ans et plus devront désormais s'engager dans un processus de retour au travail.

Des centaines de prestataires seront touchés par cette mesure d'ici septembre, confirme Québec qui assure que les fonctionnaires seront en mesure d'offrir l'encadrement approprié.

Le porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, Serge Petitclerc, juge la modification dangereuse, car elle vise une clientèle particulièrement vulnérable. « On va éloigner encore plus les gens du marché du travail ou du retour aux études », dit-il.

À compter du 30 septembre, les quelque 9500 couples qui ont un enfant de moins de 5 ans devront aussi s'engager dans un processus de retour au travail pour obtenir le supplément mensuel de 129 $.

Le gouvernement poursuit sa réforme malgré le désaccord exprimé au printemps par de nombreux groupes sociaux ainsi que par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec.

PLUS:rc