NOUVELLES

Russie: des dizaines de défenseurs des droits des gais sont arrêtés

29/06/2013 03:18 EDT | Actualisé 29/08/2013 05:12 EDT
AFP/Getty Images

MOSCOU - Les forces de l'ordre russes ont arrêté plusieurs défenseurs des droits des gais et lesbiennes, samedi, de même que des nationalistes venus les confronter lors d'un rassemblement déclaré illégal en vertu de la nouvelle loi contre la «propagande homosexuelle».

Le rassemblement, qui a pris place dans un endroit pourtant destiné aux rassemblements publics, avait été jugé contraire à la loi par les autorités de Saint-Petersbourg. La loi interdit toute démonstration publique d'homosexualité, en plus de rendre illégal le fait d'en parler à des enfants.

Environ 200 nationalistes s'étaient rendus au rassemblement, scandant des slogans tels «la sodomie ne passera pas» et jetant des oeufs et des roches en direction des militants défendant les droits des homosexuels, qui n'étaient environ qu'une quarantaine.

Citant un policier non-identifié, l'agence de presse officielle Itar-TASS a rapporté que les autorités avaient procédé à l'arrestation de dizaines de personnes, dont huit nationalistes. Il a ajouté que la municipalité avait interdit le rassemblement avant même sa tenue pour avoir enfreint la loi contre la «propagande gaie», bien que le lieu où les militants s'étaient réunis n'exigent pas l'autorisation préalable des responsables, contrairement à d'autres manifestations publiques.

Le parlement russe a adopté la loi plus tôt ce mois-ci. Saint-Petersbourg était l'une des nombreuses villes à avoir adopté la loi au niveau local avant son passage à la Douma.

Cette loi prévoit de lourdes amendes pour les personnes trouvées coupables d'avoir fourni de l'information sur la communauté gaie et lesbienne à des mineurs ou encore pour avoir tenu des rassemblements de la fierté gaie. On prévoit notamment une amende de 156 $ pour un individu et jusqu'à 31 000 $ pour une organisation, ce qui comprend même les médias.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les pays qui ont dit oui