NOUVELLES

Le mercure approche 54 degrés Celsius dans l'ouest des États-Unis

28/06/2013 06:41 EDT | Actualisé 28/08/2013 05:12 EDT
Shutterstock
sun protection

PHOENIX, États-Unis - Un anticyclone puissant générera des conditions de canicule extrême dans l'ouest des États-Unis au cours des prochains jours.

Les météorologues préviennent que le mercure pourrait atteindre 54 degrés Celsius à Death Valley, dans le Nevada, soit quelques degrés de moins que le record de 57 Celsius atteint à ce même endroit il y a 100 ans.

Le National Weather Service prévoit 48 degrés à Phoenix et 47 à Las Vegas dimanche, un niveau atteint à seulement deux reprises dans le passé.

Le mercure devrait s'envoler aussi loin vers le nord qu'à Reno, au Nevada, à travers l'Utah et dans certaines régions du Wyoming et de l'Idaho, où le secteur de Boise doit s'attendre à des températures d'au moins 38 degrés pendant toute la fin de semaine.

Même l'État de Washington, mieux connu pour son temps frais et pluvieux, devrait surpasser la barre des 30 degrés au début de la semaine prochaine, pendant qu'il fera encore plus chaud dans le nord de l'Utah. À Alburquerque, au Nouveau-Mexique, le mercure a touché 41 degrés jeudi après-midi, son niveau le plus élevé en 19 ans.

L'anticyclone devrait générer de la foudre mais peu de précipitations. Les responsables craignent l'apparition de feux de forêt dans la région où le Colorado, le Nouveau-Mexique, l'Utah et l'Arizona se rencontrent.

Des abris d'urgence climatisés ont été ouverts pour permettre à ceux qui en auraient besoin de se rafraîchir. Les services frontaliers américains ont augmenté leurs patrouilles, à la recherche d'immigrants illégaux qui tenteraient d'entrer aux États-Unis. Sept personnes ont été retrouvées mortes dans le désert de l'Arizona au cours de la dernière semaine.

La chaleur pourrait aussi interférer avec les activités de certains transporteurs aériens. Les avions Boeing de US Airways peuvent uniquement décoller si le mercure est inférieur à 52 degrés Celsius, puisque la performance des appareils au-delà de ce seuil est mal connue. Le seuil est de 53 degrés pour les avions Airbus.

D'autres avions plus petits pourraient être cloués au sol si le mercure surpasse la barre des 48 degrés.