NOUVELLES

Le Sénat américain adopte la réforme de l'immigration

27/06/2013 05:05 EDT | Actualisé 26/08/2013 05:12 EDT

Les 11 millions de sans-papiers installés aux États-Unis sont en bonne voie de voir leur situation régularisée. Le Sénat américain a adopté jeudi par une large majorité la réforme de l'immigration chère au président Barack Obama.

« Yes we can! » ont crié, depuis les tribunes, des militants pro-immigrés, à l'annonce de l'adoption.

Le texte de plus de 1000 pages prévoit la régularisation massive des sans-papiers, dont environ 7 millions de Mexicains. La plupart devraient pouvoir obtenir un statut provisoire s'ils sont arrivés au pays avant le 31 décembre 2011, n'ont commis aucun crime, ont payé leurs éventuels amendes et arriérés d'impôts et prouvé leur indépendance financière. Ils n'auront droit à aucun des programmes d'aide sociale américains.

Au terme d'une période transitoire de dix ans, ils pourront déposer une demande de permis de séjour permanent, la fameuse carte verte, et enchaîner trois ans plus tard avec une demande de naturalisation.

Les personnes arrivées avant l'âge de 16 ans et les travailleurs agricoles pourront bénéficier d'un traitement accéléré.

La Chambre des représentants doit examiner le projet dans les prochains mois. Beaucoup de républicains le considèrent trop laxiste.

Sécurité renforcée à la frontière

La réforme prévoit des mesures pour renforcer la sécurité à la frontière de 3200 kilomètres avec le Mexique. Des centaines de kilomètres de clôtures hautes s'ajouteront au millier qui existe déjà et l'effectif d'agents chargés de surveillance sera doublé.

Si la réforme reçoit l'aval Chambre des représentants, les États-Unis investiront 3,2 milliards de dollars pour du matériel de surveillance à la frontière, notamment des drones, des hélicoptères, des systèmes de caméras fixes et mobiles et des détecteurs de mouvement.

Des logiciels permettront de plus aux employeurs de vérifier systématiquement le statut de leurs employés et d'enregistrer les informations de passeports à l'arrivée et à la sortie du territoire dans tous les aéroports et ports internationaux, d'ici la fin 2015.

Hausse du nombre de visas

Les quotas de visas et de cartes vertes pour les travailleurs hautement qualifiés se verraient augmentés par la réforme, notamment dans les secteurs technologiques et scientifiques, afin de réorienter les règles d'immigration vers une immigration de travail.

Un nouveau système de points pour l'obtention de cartes vertes serait aussi créé, de même qu'un visa de trois ans, nommé « W », pour les travailleurs moins qualifiés dans des secteurs en pénurie comme le bâtiment.

PLUS:rc