Fini le temps où l'on devait se souvenir de nos matières afin d'aider nos enfants à faire leurs devoirs. L’avènement d’internet est apparemment une vraie bénédiction pour les pères en manque de réponses.

C’est le PDG de la compagnie anglaise de service internet Plusnet, Jamie Ford, qui s’est penché sur la question.

Les résultats ont aussi levé le voile sur les habitudes des enfants quand il est question d’aide pour les devoirs d’école et pour les questions de la vie courante.

Nous apprenons que c’est plus de 67 % des filles et garçons qui se dirigent vers papa quand ils cherchent des réponses. On découvre aussi que les filles ont plus tendance à se fier à leur père, avec 68 % d’entre elles qui vont à lui pour parfaire leurs connaissances, contre 62 % pour les garçons.

En questionnant les pères participants, il a été déterminé que les devoirs étaient le plus problématiques pour eux. En fait, 63 % d’entre eux se dirigeraient directement vers leur clavier pour trouver réponse aux questions.

Concernant les résultats de sa recherche, Ford a confié : « C’est agréable de voir que les enfants se fient encore à leur père pour les aider. Il est encore plus intéressant de constater que ces pères se fient surtout à internet pour s’assurer de bien répondre aux questions de leurs enfants ».

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net
Loading Slideshow...
  • Leur poser les bonnes questions

    Essayez de formuler les demandes d’une manière qui les pousse à vous en dire un peu plus. Par exemple, «Avec qui as-tu joué à la récréation aujourd’hui?»

  • Passer du temps ensemble

    Le meilleur moment pour leur poser des questions, c’est peut-être lorsque vous faites des activités ensemble, par exemple durant une marche ou lorsque vous faites un bricolage.

  • Demander aux enfants de tenir un journal

    Les enfants plus vieux aimeront peut-être avoir un cahier où ils pourront écrire quelques lignes chaque jour sur leur temps passé à l’école.

  • En faire un jeu

    Par exemple, vous pouvez leur raconter trois anecdotes de votre journée, incluant une qui est fausse. Les enfants doivent deviner laquelle, puis faire de même.

  • Faire de l’écoute active

    Soyez à l’affût de petits commentaires que vos enfants pourraient faire ici et là, sur les enseignants ou d'autres élèves. Il pourrait s’agir là d’un point de départ pour une conversation.