DIVERTISSEMENT

Talk-show L'été indien: Michel Drucker et Julie Snyder veulent réunir la France et le Québec

26/06/2013 09:51 EDT | Actualisé 26/08/2013 05:12 EDT
Ismaël Houdassine

Qui de Julie Snyder ou Michel Drucker a embrassé l'autre sur la bouche devant six millions de téléspectateurs à une heure de grande écoute lors d'une émission en France? «Ce n’est pas moi! J’ai revu les images au ralenti!» a-t-il assuré hier en conférence de presse à Montréal.

On ne saura pas le coupable, mais sachez que ce bisou qui a fait le tour des télévisions en 1999 aura surtout permis à Julie Snyder d’entamer une carrière remarquée quoiqu’un peu courte dans l’univers souvent impitoyable de la télévision française. Si le souvenir a resurgi à la blague dans les locaux de Québecor, c’était avant tout pour annoncer l’arrivée sur les chaînes TVA et France 2 d’une coproduction franco-québécoise intitulée L’été indien qui sera animée avec «humour et dérision» par les deux animateurs vedettes.

«Drucker et moi on est connu pour être sur des plateaux à grand déploiement, mais là ce sera tout le contraire. On sera à l’extérieur avec un seul spot, le soleil et comme seul décor, le Québec. C’est avant tout un talk-show, mais les invités et Michel seront amenés à réaliser des activités de toutes sortes», a déclaré Julie Snyder.

Des activités en plein air qui prendront la forme de reportages présentés durant le talk-show. À ce titre, Michel Drucker nous a confirmé avoir déjà tourné un de ces passages dans la région de Charlevoix où il a pu découvrir les baleines du golfe du Saint-Laurent. Outre Charlevoix, d’autres coins du Québec et des quartiers de Montréal devraient ainsi être «explorés» par l’animateur de 70 ans.

«Je commence une nouvelle carrière sur le tard au Québec. En tout cas, j’attends avec impatience de me retrouver sur le plateau avec Julie, de rire avec elle et de recevoir toutes les stars françaises et québécoises. On les connaît déjà, mais cette fois on les mangera à notre sauce. On va bien s’amuser», a-t-il avancé.

Céline Dion, Jamel Debbouze, Rachid Badouri et Gad Elmaleh

L’été indien se veut par conséquent un pur talk-show tourné devant public avec une ambiance plutôt relaxe que Julie Snyder n’hésite pas à décrire comme une version «pique-nique de Star Académie». Sous forme de 4 émissions de 90 minutes chacune, les deux animateurs recevront dans une ambiance décontractée les grands artistes populaires québécois, français et également ceux issus de la francophonie. Jamel Debbouze, Rachid Badouri et Gad Elmaleh devraient donc venir y faire un tour. «Ils seront tous là», a confirmé l’animateur.

Michel Drucker a d’ailleurs annoncé que Céline Dion sera l’invitée de la première émission. On sait les liens forts qui unissent l’animateur, la chanteuse et son mari René Angélil. D’ailleurs, si L’été indien a pu voir le jour c’est également sous l’impulsion du célèbre impresario qui a récemment incité Michel Drucker à aller de l’avant. «J’étais chez moi à Montréal. René et Michel m’ont appelé de Paris. Ils m’ont parlé d’une idée de talk-show qu’ils avaient en tête. Comme il devait être trois heures du matin en France, je me suis dit qu’ils devaient être un peu pompettes, alors je ne les ai pas pris au sérieux», raconte Snyder.

Quelques jours plus tard, René Angélil rappelle Snyder pour savoir où en est le projet. «Je me suis alors rendu compte que Michel était vraiment prêt à se lancer. Michel c’est le plus québécophile de tous les Français. Je savais qu’il voulait faire quelque chose depuis plusieurs années», a-t-elle poursuivi.

Voilà pour la petite histoire. Selon Michel Drucker, il va de soi qu’une telle émission ne peut se faire qu’en tandem. «Le nom de Julie s’est imposé tout de suite. C’est la plus sobre, la plus timide et la moins audacieuse des animatrices que je connaisse», a-t-il déclaré en riant.

L’animateur qui compte 50 ans de carrière a fait le voyage de Paris pour être présent auprès de Julie Snyder lors de l’annonce faite aux médias. Pourtant le talk-show n’est prévu que dans un an, pour l’automne 2014. Pourquoi donc en parler si tôt?

«C’est la première fois qu’une émission d’une telle importance est préparée des deux côtés de l’Atlantique. On ne prend jamais assez d’avance, car c’est beaucoup plus compliqué qu’on se l’imagine. Il faut repérer les lieux, confirmer la présence des artistes. Et puis le temps passe très vite, d’autant plus que l’on va tourner des séquences cet hiver. Si l’on veut montrer le Québec aux Français, il faut aussi montrer le Québec sous la neige », a affirmé l’animateur.

«On va essayer de faire le meilleur talk-show de la grille d’été de TVA et de France 2 pour l’année prochaine», a conclu un Michel Drucker confiant avant de préciser que l’émission est surtout une occasion de montrer tout ce qui unit les Québécois et les Français.