NOUVELLES

Prison à perpétuité pour Carlos le chacal

26/06/2013 03:57 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

Le Vénézuélien Ilich Ramirez Sanchez, le célèbre terroriste des années 1970 et 1980 connu sous le nom de Carlos, a été condamné mercredi à Paris à la perpétuité en appel pour quatre attentats en France.

Les attentats avaient fait 11 morts et 190 blessés en 1982 et en 1983.

La peine maximale, qui s'accompagne de 18 ans de sûreté, est identique à la condamnation prononcée en première instance, en décembre 2011.

La défense n'a pas tardé à réagir au verdict. « Un pourvoi en cassation sera certainement déposé », a indiqué Me Isabelle Coutant-Peyre en dénonçant une condamnation prononcée « sans l'ombre d'une preuve par une magistrature qui se déconsidère ».

De son côté, l'Allemande Christa Fröhlich, jugée pour un seul de ces attentats, a été acquittée, comme en 2011.

Carlos, 63 ans, avait interdit en mai dernier à ses avocats vénézuéliens de le défendre en signe de protestation contre le manque de soutien des autorités de son pays d'origine. Il leur reprochait notamment leur refus de payer ses frais d'avocats.

En 2011, défendu par son épouse, l'avocate Isabelle Coutant-Peyre, Carlos avait plaidé non coupable se disant un « révolutionnaire de profession ».

Icône déchue de l'extrême gauche armée et militant de la cause palestinienne, Carlos s'est fait connaître dans le monde entier avec l'enlèvement, en décembre 1975 à Vienne, de onze ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Il est emprisonné en France depuis 1994, après avoir été extradé par le Soudan. Il a d'abord été condamné à la prison à perpétuité en 1997 pour le meurtre de deux policiers et de leur informateur, en 1975, à Paris.

Il aurait cherché, avec les attentats commis en France en 1982 et 1983, à obtenir la libération notamment de sa compagne de l'époque, l'Allemande Magdalena Kopp, estime l'accusation.

PLUS:rc