NOUVELLES

La voie sûre

26/06/2013 01:02 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT


L'attaque aérienne est le moteur de la Ligue canadienne de football. Heureusement pour les Alouettes, elle constitue également une de leurs seules certitudes à la veille de l'ouverture de la saison 2013.

Les Alouettes ont misé sur la stabilité à l'attaque alors que la grande majorité des joueurs qui fouleront le terrain jeudi, face aux Blue Bombers à Winnipeg, étaient avec l'équipe la saison dernière.

« Bon, c'est faible comme mot », lance sans gêne Brandon London au sujet du groupe de receveurs, dont il est maintenant un pilier.

« Nous visons l'excellence. Notre but, c'est d'avoir 4 receveurs au-delà des 1000 verges de gain. On le dit publiquement et on se l'est dit entre nous. Nous allons travailler en conséquence. »

En 2012, SJ Green (1111 verges) et Jamel Richardson (1011) ont atteint cette marque. London, en pleine émergence, s'en est approché (848). L'expérimenté Arland Bruce III, qui s'est ajouté au groupe durant l'entre-saison, a visité le club des 1000 à 6 reprises dans sa carrière de 11 saisons dans la Ligue canadienne.

« Arland Bruce est mon receveur préféré dans cette Ligue, poursuit London. Ce qu'il a fait au camp prouve qu'on a une étincelle de plus sur cette attaque. »

« J'ai tellement hâte de jouer, lance London après avoir poussé une onomatopée d'excitation bien sentie. Je suis tanné de jouer contre Geoff Tisdale et notre défense à tous les jours. Je suis prêt à aller bloquer des gars et narguer mes adversaires. »

« Ce ne sera pas parfait »

L'excitation saura-t-elle compenser le manque de répétition?

« La première unité à l'attaque n'a pas eu beaucoup de temps de jeu en matchs préparatoires, rappelle le centre Luc Brodeur-Jourdain. Ce ne sera pas parfait. Il nous reste encore beaucoup de choses à travailler. »

Mais la stabilité facilitera la transition.

« Mettre l'équipe d'étoiles de joueurs de ligne offensive dans la même équipe, ce n'est pas nécessairement ce qu'il y a de plus efficace au football. C'est vraiment d'avoir cinq joueurs qui sont capables de jouer ensemble et qui comprennent les réactions des ceux qui les côtoient », analyse Brodeur-Jourdain à l'aube de sa cinquième saison professionnelle.

Les Alouettes ont le meilleur des deux mondes. Ils combinent la cohésion et le panache des étoiles. Brodeur-Jourdain, Josh Bourke et Scott Flory ont tous été nommés sur l'équipe d'étoile de la Ligue canadienne en 2012.

Une ligne unie servira à protéger un quart aussi précieux que vieillissant en Anthony Calvillo.

« Nous avons plusieurs vétérans et cela nous aidera à avoir du succès », reconnaît le vétéran de 40 ans.

Quant à l'adaptation aux nouveaux entraîneurs et système de jeu, Calvillo demeure confiant, tout en prévoyant devoir faire face à une période d'ajustement. « Les jeux se ressemblent, seul le vocabulaire change. Le défi, c'est d'associer à chaque mot, le jeu qui doit en découler. »

Mais Calvillo aura toute l'aide qu'il réclamera dans cette période de transition.

« Vous savez aussi bien que moi qu'il s'agit d'une Ligue de quarts, lance Dan Hawkins aux journalistes. Il s'agit de tout faire pour mettre Anthony en valeur. »

« Il est le cœur et l'âme de cette équipe », de conclure le nouvel entraîneur-chef.

PLUS:rc