NOUVELLES

Discours du trône en C.-B. : dette, emploi et énergie

26/06/2013 08:42 EDT | Actualisé 26/08/2013 05:12 EDT

La 40e législature de la Colombie-Britannique s'est ouverte par un discours du trône sans grandes surprises. Le gouvernement de la première ministre Christy Clark, qui n'a pas pu assister au discours puisqu'elle ne siège pas à l'Assemblée législative, mettra l'accent sur l'élimination de la dette, la création d'emploi, et le développement du gaz naturel.

Le discours a été lu par la lieutenante-gouverneure, Judith Guichon, devant l'Assemblée qui se réunissait pour la première fois dans la foulée des élections provinciales de mai dernier et qui ont porté les libéraux au pouvoir. La session parlementaire à Victoria s'étendra sur un mois cet été.

Mme Clark n'a pas pu s'asseoir avec les autres élus pour écouter le discours puisqu'elle n'a pas réussi à se faire élire dans sa circonscription de Vancouver-Point Grey aux élections générales.

Elle devra remporter l'élection partielle dans la circonscription de Westside-Kelowna début juillet pour avoir le droit d'accompagner son cabinet lors des séances plénières.

Un chantier comme un symbole

Christy Clark a donc prononcé un discours depuis un chantier à Victoria, où elle a rappelé les priorités de son gouvernement.

La première ministre de la Colombie-Britannique a notamment renouvelé sa promesse électorale d'équilibrer le budget provincial dans les quatre prochaines années.

La dette de la province s'élève à 57 milliards de dollars et pour l'éliminer, il faudrait que les comptes de la Colombie-Britannique affichent un surplus de 3,5 milliards de dollars par an pendant 20 ans. Le gouvernement libéral espère qu'en accélérant entre autres son plan de création d'emplois, il pourra combler ce gouffre financier.

Au chapitre fiscalité, Mme Clark souhaite geler les impôts sur le revenu des particuliers et la taxe sur le carbone pendant 5 ans. Son budget de février, qui sera déposé par le ministre des Finances jeudi, prévoyait pourtant une hausse des impôts de 2,1% pour la tranche de revenus dépassant 150 000 $.

Quant au domaine de l'énergie, la première ministre a l'intention d'aller de l'avant avec le projet de construction de barrage hydroélectrique du site C et le développement de l'industrie du gaz naturel liquéfié, tout en continuant à encourager la croissance du secteur de production des énergies propres.

Le discours du trône, qui faisait huit pages cette année, précède d'une journée le dépôt du budget provincial qui avait été présenté en février dernier avant le déclenchement des élections.

PLUS:rc