NOUVELLES

Affaire Dziekanski: un juge doute des allégations de parjure contre un policier

26/06/2013 09:59 EDT | Actualisé 26/08/2013 05:12 EDT
PC

VANCOUVER - Le juge présidant le procès pour parjure d'un policier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) accusé d'avoir menti dans le cadre de l'enquête publique sur la mort de Robert Dziekanski, un immigrant polonais décédé en 2007 après avoir reçu plusieurs décharges de pistolet électrique à l'aéroport de Vancouver, a dit douter que la Couronne ait réussi à prouver que les quatre agents impliqués dans l'affaire s'étaient entendus pour mentir au sujet des événements.

Le procureur Scott Fenton a présenté sa plaidoirie mercredi devant le magistrat Mark McEwan de la Cour suprême de la Colombie-Britannique en soutenant que les ressemblances frappantes entre les notes et les déclarations de Bill Bentley et de ses trois collègues étaient la preuve que les quatre hommes avaient élaboré ensemble une histoire fictive à l'intention des enquêteurs.

Me Fenton a poursuivi en disant que Bentley avait menti lors de l'enquête publique en tentant d'expliquer les différences entre sa déclaration initiale et une vidéo amateur montrant les policiers en train d'administrer de multiples décharges de pistolet électrique à M. Dziekanski.

Le juge McEwan, qui siège sans jury, a interrompu le procureur à maintes reprises, reconnaissant que les déclarations des agents ne concordaient pas toujours mais faisant valoir que les déclarations de plusieurs témoins civils comportaient des erreurs similaires à celles identifiées dans le compte rendu des quatre membres de la GRC.

Il a également déclaré que l'explication avancée par Bill Bentley durant son témoignage lors de l'enquête publique en février 2009, à savoir qu'il était confus en raison de la vitesse à laquelle la situation évoluait, était plausible.

Les quatre policiers ont répondu à un appel à l'aéroport de Vancouver tôt le matin du 14 octobre 2007 après que Robert Dziekanski eut commencé à lancer des meubles dans l'un des terminaux. Quelques secondes après leur arrivée, l'un des policiers a tiré plusieurs fois sur l'homme avec son arme électrique. M. Dziekanski a rendu l'âme sur le plancher de l'aéroport.

Bill Bentley, Kwesi Millington, Gerry Rundell et Benjamin Robinson ont tous été accusés de parjure en mai 2011. Les trois derniers seront jugés séparément. Ces procès, qui se dérouleront devant jury, doivent avoir lieu en novembre 2013 et en février 2014.