NOUVELLES

Washington et Kaboul officiellement pour un bureau des talibans à Doha

25/06/2013 08:48 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

Le président des États-Unis, Barack Obama, et son homologue de l'Afghanistan, Hamid Karzai, soutiennent officiellement la création d'un bureau des talibans à Doha au Qatar.

C'est la Maison-Blanche qui en a fait l'annonce, mardi, en précisant que le président afghan, jusque-là opposé à l'idée d'une représentation politique officielle des talibans au Qatar, est parvenu à s'entendre avec son homologue américain sur la question.

Le communiqué de la Maison-Blanche indique que les deux dirigeants ont eu une conversation téléphonique lors de laquelle ils ont affirmé leur soutien à cette démarche « en vue de mener des négociations entre le Haut Conseil pour la paix (HCP) et des représentants officiels des talibans ».

Il s'agit du « moyen le plus sûr d'en finir avec les violences et de garantir une stabilité durable en Afghanistan et dans la région », a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney.

L'annonce de la création du bureau des talibans à Doha a été au cœur de divergences, qui ont jeté un froid dans les relations entre Washington et Kaboul.

Les Américains ont annoncé la reprise des négociations de paix avec les talibans, laissant croire que les autorités afghanes étaient exclues du processus.

Le président Hamid Karzai a été particulièrement irrité par le nom du bureau taliban à Doha, l'« Émirat islamique d'Afghanistan ». Il s'agit de l'ancienne appellation du gouvernement du mouvement islamiste de 1996 jusqu'à son renversement en 2001.

Il avait également exigé une déclaration officielle de soutien à son gouvernement avant de s'impliquer dans les discussions.

La Maison-Blanche a rectifié le tir par la voix de sa représentante adjointe à l'ONU, Rosemary DiCarlo, lors d'un débat au Conseil de sécurité.

Le bureau ouvert à Doha « ne doit pas être traité comme, ou se présenter comme, une ambassade », a-t-elle affirmé.

PLUS:rc