NOUVELLES

Traversée du Canada : le périple de 4 cyclistes de Québec va bon train

25/06/2013 11:42 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

Le périple à vélo de quatre cyclistes de Québec, qui traversent le Canada afin d'amasser des fonds pour la Maison de soins palliatifs du Littoral située à Lévis, va bon train. Jean-Pierre Guay, Gilles Lehouillier, Véronique Bouchard et Michel Houde ont jusqu'à maintenant parcouru plus de 1600 km depuis leur départ de Lévis, le 8 juin.

Les quatre cyclistes ont atteint Cap Spear à Terre-Neuve, le point le plus à l'est du Canada, au cours des derniers jours. Ils ont quitté Lévis le 8 juin en direction des provinces maritimes pour effectuer le premier segment de ce périple pancanadien.

Dans cette portion du parcours, ils ont pédalé pendant 603 kilomètres vers Terre-Neuve sous un temps assez clément. « Ça s'est très bien déroulé. On a eu de la belle température, du beau temps à part la journée du départ qui a été forte en pluie et en vent, avec de fortes rafales à 80 km/h », souligne Véronique Bouchard.

Les cyclistes ont roulé le long du fleuve Saint-Laurent en traversant le Bas-Saint-Laurent, puis la vallée de la Matapédia, après quoi ils ont longé la côte acadienne au Nouveau-Brunswick. Ils ont dû emprunter une navette pour traverser le pont de la Confédération, car les vélos sont interdits sur ce pont qui relie le Nouveau-Brunswick à l'Île-du-Prince-Edouard.

Rendus en Nouvelle-Écosse, les quatre cyclistes ont reçu un accueil chaleureux qui leur a donné de l'énergie afin de franchir quelques montées. Lundi, ils sont montés à bord d'un avion à Saint-Jean, à Terre-Neuve, en direction de Vancouver. De là, ils entameront à compter de mercredi la portion de 5600 kilomètres en direction de Lévis.

Ils devront affronter bientôt un parcours constitué des montagnes Rocheuses. Un autre obstacle pourrait se dresser devant eux à la suite des inondations qui ont frappé la région de Calgary.

Après, il y aura les plaines des Prairies et le nord de l'Ontario, où les accotements routiers ne sont pas très larges, avant de rentrer au Québec. Au cours des prochaines semaines, les cyclistes pourront mesurer les efforts mis à l'entraînement. « On a commencé à s'entraîner au début octobre pour ce périple, c'était quelque chose de 10 à 15 heures par semaine, » dit Véronique Bouchard.

Au-delà de l'aspect sportif de ce défi, les quatre cyclistes espéraient amasser 50 000 $ pour la Maison de soins palliatifs du Littoral. « On est rendu à 53 000 $, il est encore temps de donner », affirme Mme Bouchard.

Cette maison accueille depuis novembre 2011 les personnes en phase terminale.

Les cyclistes prévoient revenir à Lévis à la mi-août.

PLUS:rc