NOUVELLES

Contrat de travail des enseignants : la province nomme un négociateur

25/06/2013 07:11 EDT | Actualisé 25/08/2013 05:12 EDT

Cinq jours avant la fin de l'échéance du contrat de travail des enseignants, le nouveau ministre de l'Éducation supprime le mandat de la l'Association des employeurs des écoles publiques de la Colombie-Britannique (BCPSEA), qui représentait le gouvernement à la table des négociations, et nomme un négociateur.

Le ministre Peter Fassbender revoit ainsi le processus de négociation entre le gouvernement et les enseignants du secteur public de la province.

Les cinq mois de négociations contractuelles entre le BCPSEA et le syndicat des enseignants de la Colombie-Britannique (BCTF) ont donc pris fin. Avant que les nouvelles négociations ne reprennent, toutes les parties doivent d'abord s'entendre sur la durée du contrat de travail, qui sera de 10 ans, selon Peter Fassbender. Cette durée a déjà été explicitement rejetée par le BCTF.

Le ministre de l'Éducation souhaite ainsi implanter une structure simplifiée où le gouvernement pourra négocier directement avec la BCTF, sur les salaires, les avantages sociaux, les congés payés, les heures de travail et la composition des classes, selon la présidente du BCTF. Susan Lambert dit que ce qui importe, c'est de négocier.

En janvier dernier le gouvernement de la Colombie-Britannique avait soumis des propositions au syndicat des enseignants provinciaux dans le but d'en arriver à un contrat de travail de 10 ans. Ces propositions du gouvernement arrivaient quelques mois après la fin d'un dur conflit de travail avec la BCTF.

PLUS:rc