NOUVELLES

L'émir du Qatar doit bientôt transmettre ses pouvoirs à son fils

24/06/2013 05:26 EDT | Actualisé 24/08/2013 05:12 EDT
AFP

DUBAÏ, Émirats arabes unis - Le dirigeant du Qatar a annoncé lundi qu'il envisageait de transmettre ses pouvoirs à son fils de 33 ans, le prince héritier du petit État du golfe Persique, révèlent des informations.

Il s'agirait d'une rare passation des pouvoirs dans une région où la plupart des leaders demeurent en poste jusqu'à leur mort.

Les informations de la chaîne Al-Jazira ne sont pas plus détaillées. Impossible de savoir si d'éventuels problèmes de santé de l'émir Sheik Hamad bin Khalifa Al Thani, âgé de 61 ans, ont eu un impact sur la décision. Le réseau a été fondé par le gouvernement du Qatar, et reflète fidèlement son point de vue sur les questions nationales.

Un tel transfert rajeunirait le groupe de dirigeants de la région, principalement composé de membres de la vieille garde.

Il semble également signaler une réponse aux soulèvements du Printemps arabe, et leur emphase sur le fait de donner la parole aux jeunes de la région. Le Qatar, un puissant État s'appuyant sur ses richesses énergétiques pour asseoir son influence, a eu un rôle important au Moyen-Orient, y compris auprès des rebelles libyens, l'an dernier, et désormais en Syrie, ainsi qu'auprès des Frères musulmans, qui dirigent l'Égypte.

Aucun changement politique majeur n'est prévu lors de la passation des pouvoirs. Le dauphin est en effet impliqué depuis des années dans toutes les décisions importantes, et l'émir va sans doute demeurer influent en coulisses.

Le Qatar n'a pas publié de communiqué officiel concernant la transition. L'émir devrait s'adresser à la population ce mardi.